Rapprochement entre le Chef de l’État et son prédécesseur: Jusqu’où iront Yayi et Talon dans leurs compromis ?

556

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

À l’instar de Nicéphore Soglo, Patrice Talon a échangé deux fois ces derniers mois avec son prédécesseur Boni Yayi. Quand on sait que les lendemains de chacun de ces deux tête-à-têtes ont été caractérisés par la libération d’opposants emprisonnés et même la nomination de Boni Yayi comme médiateur de la Cedeao, il faut dès lors se demander jusqu’où ira ce dernier Yayi dans ses nouveaux rapports voire compromis, avec son successeur.

 

Entre Boni Yayi et Patrice Talon, désormais la lune de miel ? C’est la question que se posent beaucoup de Béninois depuis quelques jours, à juste titre d’ailleurs. Et pour cause, les deux personnalités se sont rencontrées deux fois de suite ces derniers mois, au palais de la Marina. À l’aune de chacune de ces rencontres, le même discours. Celui selon lequel, ils ont discuté des sujets importants du pays, assortis de conseils prodigués à l’actuel Chef de l’État, par son prédécesseur. Cette réciprocité soudaine retrouvée entre les deux hommes, qu’elle soit sincère ou pas a déjà donné des fruits et continue d’en donner. Car, des opposants et militants politiques du parti Les Démocrates, dont Boni Yayi en est Président d’honneur, recouvrent leur liberté après des mois de prison, même si les plus célèbres sont toujours gardés dans les quatre murs d’une des maisons d’arrêt. Mieux, après la dernière rencontre entre les deux hommes, Boni Yayi a été encore auréolé. Cette fois-ci, l’ancien Président de la République a été nommé Médiateur de la Cedeao, dans la crise guinéenne. Autrement, l’homme devra dans les jours à venir obtenir de la junte au pouvoir, un calendrier électoral exhaustif. Une belle propulsion donc pour l’ancien haut cadre de la Boad. Quand on sait que Patrice Talon aussi introspectif qu’il peut donner l’air est un homme de caractère, l’on doit se rendre compte que ces auréoles accordées à son prédécesseur ne sont pas pour rien. Car en négociation, chaque partie fait des concessions. Ce que l’on mérite donc de savoir est à quel prix Patrice Talon concède toutes ces demandes à Boni Yayi? Où iront dès lors les deux hommes dans leurs compromis ? Pourrait-on envisager l’amnistie aux exilés politiques et prisonniers politiques de taille? En retour, que concède Boni Yayi ? Pourra-t-il démissionner de son parti? Pour l’heure, c’est l’énigme totale. Néanmoins, les Béninois devraient s’attendre à tout désormais du côté des deux hommes. En attendant, tout le monde observe.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite