A propos de l’activité du CNP-Bénin organisée à Kandi: Abdel Rahman Ouorou Barè : «Les résultats escomptés ont été atteints»,

527

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le président du Comité National Paralympique du Bénin (CNP-Bénin), Abdel Rahman Ouorou Barè, a effectué une sortie sportive à Kandi. Au terme de cette activité, le président du CNP-Bénin, dans un entretien est revenu sur les objectifs visés. Lisez-plutôt…

 

Président, le CNP-Bénin vient d’organiser une activité à Kandi. De quoi il est vraiment question ?

Le Comité National Paralympique du Bénin (CNP-Bénin) a effectué une sortie sportive à Kandi. Cette activité avait pour objectifs de sensibiliser les populations de cette ville, les autorités locales, les enseignants d’EPS et les personnes handicapées elles-mêmes sur le sport en tant que «Droit» et ce droit a d’énormes bienfaits en termes de santé, de bien-être physique et mental, de lutte contre la sédentarité, de confiance en soi, d’autonomisation, d’estime de soi, de lutte contre les préjugés et les pesanteurs sociologiques, d’amélioration de la qualité de vie et d’appartenance à la Nation.

Au terme de cette activité, quels sentiments vous animent ?

Ce sont les sentiments de gratitude envers Dieu qui nous a permis d’effectuer cette activité sans heurt. Ensuite, les sentiments de reconnaissance envers le Ministère des sports qui a financé cette activité. Enfin, une satisfaction car les personnes handicapées de cette localité étaient en manque et d’ailleurs, beaucoup sont arrivées de Malanville, de Gogounou, de Karimama et autres sans oublier les populations qui du reste ont apprécié à sa juste valeur cette série d’activités qu’elles n’ont jamais vue. En effet, il y a eu des compétitions aussi bien en parathlétisme, en goal-ball qu’en basket-ball fauteuil entrecoupées de sensibilisation sur le droit au sport des personnes handicapées.

Que retenir de cette activité ?

Que les fruits ont tenu la promesse des fleurs et que les résultats escomptés ont été atteints. Car, les personnes handicapées de ces villes s’organisent déjà afin de faire partie de la grande famille du paralympisme béninois.

Un mot pour conclure cet entretien…

Simplement dire un merci à la population de Kandi, Malanville, Karimama, etc. Merci aux personnes handicapées de ces villes, aux autorités locales et surtout aux athlètes qui ont fait le déplacement. Rendez-vous est pris pour d’autres localités du pays afin que personne ne soit laissé de côté.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite