Terrorisme dans la sous-région: Le Bénin dans une coopération militaire

1 074

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Plusieurs pays de la sous-région ouest-africaine font face à la menace terroriste. Et le Bénin n’y échappe pas. Pour mieux combattre la menace, le Bénin s’inscrit dans une dynamique de coopération militaire avec des pays voisins.

 

  “Aucun pays, à lui seul, ne peut endiguer le phénomène terroriste. C’est impossible ! Il faut une conjonction de forces de tous les pays confrontés à ce fléau. Dans cette veine, le Bénin fait partie de l’initiative d’Accra. Une initiative qui regroupe 7 pays que sont : la Côte-d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Mali, le Niger, le Burkina-Faso et le Bénin. Cette initiative préconise essentiellement deux choses que sont : la mutualisation des efforts de lutte contre le terrorisme et l’organisation des opérations conjointes. Nous en avons fait déjà 4. Des Opérations dénommées KOUDANGOU. En plus de cette initiative d’Accra, les 4 pays : le Bénin, le Togo, le Burkina-Faso et le Niger ont signé un mémorandum d’entente dont le contenu essentiel se résume à l’assistance mutuelle et le droit de poursuite en opération sur le territoire étranger. C’est-à-dire que nous avons la possibilité de les poursuivre au-delà de nos frontières. En plus de tout cela, le Bénin entretient une coopération militaire très étroite avec le Niger qui est en cours de formalisation avec un accord dont la signature entre les deux pays (le Bénin et le Niger) interviendra incessamment. Je peux vous dire également qu’un mémorandum du même type est en cours avec le Burkina-Faso. C’est une action concertée“ a fait savoir le ministre de la défense, Fortunet Nouatin lors de sa récente intervention sur la télévision nationale.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite