Mise en œuvre du deuxième compact: Le Mca-Bénin ll à l’heure du bilan

269

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

À l’occasion du cinquième anniversaire de l’entrée en vigueur du deuxième programme du Bénin pour le Millennium Challenge account, la coordination nationale a organisé une séance d’échanges avec la presse  hier, mercredi 22 juin 2022. C’était au siège du Mca-Bénin ll à Cotonou.

 

C’est dans une ambiance conviviale que s’est déroulée la séance d’échanges entre la coordination nationale de Mca-Bénin et les professionnels des médias du Bénin. Entré en vigueur le 22 juin 2017, le Mca-Bénin ll boucle 5 années d’existence. Le bilan s’est imposé et  il ressort des présentations assurées par le Coordinateur national de Mca-Bénin ll, Gabriel Dégbègni et le Directeur résident de Mcc au Bénin Christopher Broughton, que l’objectif du gouvernement des États-Unis à travers son agence internationale au développement, Mcc, est de réduire la pauvreté et d’impulser la croissance économique dans les pays éligibles au fonds du Mcc. Ainsi, pour renforcer le secteur de l’énergie électrique au Bénin, le gouvernement des États-Unis et celui du Bénin ont signé un accord de don, avec la mobilisation d’un don de 37 millions de dollars, équivalent à 215 milliards de FCFA. Cependant,  du fait de la pandémie, les États-Unis d’Amérique ont mobilisé une ressource additionnelle de 16 millions de dollars, portant le montant total du don à 225 milliards de FCFA. Le gouvernement du Bénin a apporté une contribution de 30 millions de dollars équivalent à 17,5 milliards de FCFA. En raison de la pandémie, il a été accordé une extension d’un an au Bénin pour la mise en œuvre du programme.

Des réalisations

Le  don des États-Unis a contribué à la réforme du secteur énergétique au Bénin, à en croire les présentateurs, à travers le renforcement de l’Autorité de régulation de l’électricité, la mise en place de la gestion déléguée de la Société  béninoise d’énergie électrique (Sbee), l’équilibre financier du système d’énergie électrique, la mise en place d’un environnement propice pour la production indépendante de l’énergie électrique, ainsi que l’électrification rurale. Il a été procédé également à la mise en œuvre des normes et standards pour les climatiseurs et les lampes sur le marché, les audits électriques des unités industrielles et des structures étatiques pour réduire leur consommation d’énergie électrique. Ce don a permis d’accroître de 5 fois, en 5 années, la capacité du réseau électrique du Bénin à travers la construction de 100km de nouvelles lignes de conduite et de distribution de l’électricité dans les villes de Cotonou, Parakou, Djougou et Natitingou. 777km de lignes sont renforcés dans les départements de l’Atacora, de la Donga, du Borgou  et des collines. Il est signalé par ailleurs, la construction ou la réhabilitation de 18 postes électriques y compris les plus importants du pays. Sept postes sont déjà achevés et le reste sera mis en service dans les prochains mois. La construction du centre national de télé conduite du réseau de distribution électrique, capable de piloter à distance, les 20 postes électriques les plus importants du pays est une réalité.

Ce don des États-Unis d’Amérique a aussi contribué à attirer l’investissement privé au Bénin, pour soutenir l’énergie solaire, notamment, un cadre pour les investisseurs privés, dans la production  de l’électricité a été adopté par le gouvernement en 2019, avec à la clé, la signature des accords de production de 50 mégawatts d’énergie électrique. A la fin du processus, l’énergie produite par les quatre centrales photovoltaïques ainsi réalisées, couvrira entre 30 et 35% de la demande journalière d’énergie électrique au niveau national à un coût réduit. Le gouvernement du Bénin a adopté en 2019, une politique de stratégie nationale pour l’électrification hors réseau.

Les équipements sont réalisés en respect des normes environnementales, sociales et sanitaires.

Grâce  au deuxième compact, plus de 85 000 Béninois ont accès pour la première fois à l’énergie électrique et cela sur la base de l’énergie solaire.

Des défis

Les défis signalés concernent les champs d’approvisionnement et des coûts des intrants en raison de la pandémie du Covid-19 et de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Il s’impose également le défi de l’entretien périodique des équipements par la Sbee, en vue de  la durabilité des investissements.

 

Th. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite