Montée en influence du CDC Afrique, variole du singe…: Le point santé hebdomadaire

1 832

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Agence Ecofin) – Variole du singe au Nigéria et en Afrique, vaccination contre la polio en Zambie, des fonds pour renforcer le système de santé en Afrique du Sud… Retour sur quelques faits saillants de l’actualité sanitaire en Afrique cette semaine.

Le CDC Afrique renforce son influence

Après avoir été élevé au rang d’agence de santé publique autonome par l’Union Africaine en février dernier, les Centres de contrôle et de prévention des maladies africains (CDC Afrique), continuent de renforcer leur position et leur influence au niveau continental.

Des tractations sont actuellement en cours, apprend-on, pour mettre en place un éventuel mécanisme continental de déclaration de pandémie, sous le contrôle du CDC Afrique, en vue de réduire la dépendance du continent à l’égard des autres régions. Si cette évolution est saluée par l’OMS, qui « soutient pleinement le processus en cours mené par l’Union africaine pour renforcer le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) », cela n’est pas sans ouvrir la porte à d’éventuelles tensions d’influence entre les deux organisations, la première panafricaine, et la seconde onusienne, dans la gestion des interventions sanitaires sur le continent.

Nigéria : 10 nouveaux cas de variole du singe

Chez le géant d’Afrique de l’Ouest, les autorités sanitaires ont signalé 10 nouveaux cas confirmés de monkeypox (variole du singe) au cours de la seule semaine se terminant le 5 juin, portant le total des cas confirmés à 31 en 2022, comme le rapporte Outbreak News Today.

Les dix nouveaux cas confirmés ont été signalés dans six États : Edo (2), Rivers (2), Plateau (2), Lagos (2), Ondo (1) et Imo (1).  Sur les 31 cas confirmés, 21, soit 67 %, ont été signalés chez des personnes âgées de 21 à 40 ans. De septembre 2017 au 5 juin 2022, le Nigeria a signalé 257 cas confirmés et neuf décès (1 décès en 2022).

Variole du singe : le continent devrait être prioritaire pour une campagne de vaccination, selon le CDC Afrique

Pour le CDC Afrique, le continent doit être la priorité pour le lancement d’une campagne de vaccination mondiale contre la variole du singe, en tant que zone endémique. C’est ce qu’a indiqué Ahmed Ogwell Oumad, directeur par intérim de l’institution panafricaine, le jeudi 16 juin dernier.

Ceci alors que des entités comme l’Union Européenne ont déjà manifesté leur intention de procéder à des achats groupés de vaccins et autres traitements contre cette zoonose.

« Notre position est que la vaccination est un outil important et qu’elle doit commencer ici en Afrique (…) » a-t-il dit devant les médias, alors qu’on décompte près de 1600 cas de la MonkeyPox sur le continent, pour 66 décès. Les pays touchés sont le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la RDC, le Nigeria, le Maroc, le Ghana, le Liberia et la Sierra Leone.

Afrique du Sud : 480 millions $ de la Banque mondiale pour renforcer le système de santé

Le gouvernement de Prétoria va bénéficier de 480 millions $, de la Banque mondiale, pour renforcer son programme de vaccination covid-19 et son système de santé. C’est ce qu’a indiqué le Trésor national, en début de semaine, dans un communiqué de presse. Dans le pays le plus touché par la pandémie de Covid-19, ces ressources vont servir à améliorer les capacités à identifier les variants du SRAS-CoV-2 sur son territoire et dans la région africaine via le financement du projet de surveillance génomique.

Épidémie de Choléra signalée au Kenya

Au début du mois de mai, les autorités kényanes ont détecté le choléra dans le comté de Kisumu et jusqu’à la fin du mois, un total de 319 cas et deux décès ont été signalés. À Nairobi, la capitale, des cas ont été signalés dans cinq sous-comtés sur les 17 que compte la ville : Mathare, Starehe, Kamukunji, Westlands et Roy Sambu.

Selon l’OMS, le Kenya rejoint la liste de trois autres pays, le Soudan du Sud, la Tanzanie et la Somalie, dans la sous-région de l’Afrique de l’Est, qui connaissent des épidémies de choléra. Aucun lien épidémiologique n’a encore été établi entre l’épidémie de choléra en cours au Kenya et dans les pays voisins.

Zambie :  4,5 millions d’enfants vaccinés contre la polio

Suite à une épidémie de polio déclarée en début d’année au Mozambique, les agents de santé de première ligne en Zambie ont vacciné 4,5 millions d’enfants de moins de 5 ans contre le virus. Lors du ratissage, les équipes ont revu ceux qui avaient été oubliés et vacciné près de 500 000 en 2 jours.

Point sanitaire sur le semaine du 30 mai au 5 juin 2022 (OMS)

Dans son bulletin hebdomadaire consacré aux urgences de santé publique dans la Région africaine, le Programme d’urgences sanitaires de l’OMS indique suivre 154 événements sur le continent, dans la semaine du 30 Mai au 5 Juin 2022, dont les plus notables étaient: : la Crise humanitaire au Sud-Soudan, la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo, Choléra au Kenya, et la situation de la COVID-19.

Crise humanitaire au Sud-Soudan

L’OMS rapportait dans ce pays de la Corne de l’Afrique, une situation qui reste désastreuse, relevant notamment plus de deux millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays et environ 8,9 millions de personnes nécessitant une aide humanitaire en raison des inondations, de l’insécurité alimentaire et du conflit. « Le pays est encore sous le choc des inondations de 2021, les pires depuis 1960, et les eaux ne se sont pas encore totalement retirées. Ces inondations ont provoqué le déplacement de plus de 800 000 personnes, entraînant la création de nouveaux camps de personnes déplacées et d’installations informelles spontanées sur les hauteurs. », informe l’agence onusienne.

Les États les plus touchés ont été ceux de Jonglei, du Nil supérieur et d’Unity. De plus, 7,74 millions de personnes risquent de connaître une insécurité alimentaire aiguë au deuxième trimestre de 2022 (avril à juillet), selon les projections, soit une augmentation de 13,3 % par rapport au trimestre précédent.

Ebola en RDC: pas de nouveau cas

« Depuis le dernier rapport du 19 mai 2022, 17 jours se sont écoulés sans qu’un nouveau cas de maladie à virus Ebola soit signalé en République démocratique du Congo. », indique l’OMS. La Province de l’Équateur reste la seule touchée du pays, avec deux zones de santé touchées (Mbandaka et Wangata) et trois aires de santé touchées (Libiki, Mama Balako et Motema Pembe), ajoute-t-on.

La source de l’épidémie reste cependant insaisissable, et les enquêteurs continuent de chercher des informations supplémentaires, y compris l’identification des antécédents d’exposition des cas et des contacts. L’épidémie cumule 5 cas dont 4 confirmés et 1 probable, 1620 personnes vaccinées, incluant 823 agents sanitaires de 1ère ligne.

RDC : cas suspects de méningite

Dans la Province du Haut-Uele (zone de santé de Gombari), les autorités sanitaires locales ont été alertées le 25 mai 2022 de quatre décès successifs présentant des caractéristiques typiques de la méningite et impliquant deux hommes et deux femmes. Une enquête lancée par les autorités sanitaires locales a identifié un total de 26 cas avec 14 décès (létalité de 53,8%) au 31 mai 2022. Des analyses complémentaires sont en cours au Laboratoire national de référence de Kinshasa (INRB-Kinshasa), indique l’OMS.

Namibie:  flambée de rougeole

Le 2 juin 2022, le ministère namibien de la Santé et des Services sociaux a informé l’OMS d’une flambée confirmée de rougeole dans le district d’Outapi, région d’Omusati, à la frontière avec l’Angola. Sur les 23 cas suspects signalés, cinq ont été confirmés en laboratoire. Tous les cas ont été identifiés chez des enfants âgés de cinq mois à 12 ans

Covid-19 en Afrique :

Cette semaine, le continent comptait un peu plus de 542 000 cas actifs de Covid, pour près 5000 nouveaux cas recensés. L’Afrique cumule ainsi 12,23 millions de cas officiels depuis le début de la pandémie, pour 255 500 décès. L’Afrique du Sud continue à porter le gros du fardeau, en termes de cas positifs.

 

(Agence Ecofin)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite