Gestion des déchets médicaux: L’Afd et Enabel dotent l’hôpital de zone de Dassa-Zoumè d’un incinérateur

509

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet <<Ensemble pour une Qualité des Soins Inclusive et Transparente, orienté vers l’Egalité Genre>> un incinérateur semi électrique moderne est acquis au profit de l’hôpital de zone Dassa-Glazoué.  À travers cet appui, l’Agence française de développement (Afd) qui est le principal bailleur, contribue donc à une meilleure gestion des déchets d’activités de soins à risques infectieux produits par l’hôpital de Zone de  Dassa-Zoumé- Glazoué et des formations sanitaires privées et publiques environnantes. D’autres structures sont aussi appuyées: le Comité de santé des zones sanitaires qui a reçu des matériels et fournitures de bureaux et la Plateforme nationale des utilisateurs des services de Santé a, quant à elle, bénéficié de 50 tablettes pour la gestion des plaintes et les enquêtes de satisfaction. Tous ces dons à l’endroit de la population des collines vont permettre d’atteindre une partie essentielle du résultat du projet à savoir  la promotion des services de santé promotionnels, préventifs et curatifs de qualité par rapport aux Maladies non-transmissibles et les Soins obstétricaux et Néanataux d’urgence, tenant compte des besoins spécifiques des femmes, des adolescents, et enfants dans les Collines avec une meilleure redevabilité des patients.

 

L’Intervention Manager du projet ÉQUITÉ, Samuel Van STEITERGHEM a fait savoir que ce n’est pas la première fois que le projet ÉQUITÉ pense aux populations des Collines. << Ceux qui sont sur le terrain le savent bien. Les déchets, c’est un problème fondamental. Ils s’accumulent dans les foyers, ménage et même hôpitaux >> a-t-il ajouté.  Par ailleurs il se félicite du renforcement du rôle que la population a dans la contribution de soins de qualité à travers les outils moderne qui vont permettre l’utilisation digital à la collette la plus efficiente des données.

L’occasion était également pour le Directeur départemental de la Santé Collines Dr Codjo DANDONOUGBO de faire savoir  que l’incinérateur n’est pas seulement pour l’hôpital de Zone de Dassa-Zoumè, compte tenu de sa capacité et de sa performance. Son usage se fera dans tous les centres de santé de la zone sanitaire pour régler le problème de la gestion des déchets médicaux. C’est pourquoi il << invite l’équipe de la zone sanitaires à travailler pour que le projet de mutualisation de son utilisation soit concrétisé >>. Il a, pour finir, exprimé la disponibilité de la direction départementale de la santé Collines à plaider auprès des partenaires pour l’amélioration des conditions de travail des agents de santé sans oublier celles socio-sanitaires des populations.

Pour le médecin coordonnateur de la zone sanitaire Dassa-Glazoué,  Dr Akpovi Jacques HOUNGNONVI, un dispositif est déjà mis en place pour que les formations sanitaires publiques et privées qui gravitent autour de la zone  amènent leurs déchets au niveau de l’hôpital pour être incinéré.

Il a exprimé sa gratitude à l’endroit du donateur et promis les utiliser de façon efficiente sans aucune discrimination.

Le représentant du maire de Dassa-Zoumè, Osée AKPAKI et le président de Comité de santé Kayodé Olivier DANVI, après leurs remerciements à l’endroit des donateurs, ont souhaité que le mariage entre Enabel et la zone sanitaire connaisse un lendemain meilleur.

Il faut signaler que l’incinérateur et l’abri de protection, les deux tricycles pour assurer le transport des déchets médicaux, les 50 tablettes et matériels et fournitures de bureaux ont coûté environ 92 500 000 francs CFA. Ce financement de l’AFD témoigne la solidarité du peuple français à l’endroit du peuple béninois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite