Cherté de la vie/développement du Bénin: Iréné Agossa invite l’opposition à proposer une alternative

422

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le président du parti Restaurer la confiance était de passage sur les plateaux de la chaîne de télévision privée Canal 3. Se prononçant sur les séances de sensibilisation qu’organise le gouvernement à l’endroit de la population, Iréné Agossa a invité ses collègues membres de l’opposition à  proposer une alternative à la crise alimentaire qui servit au Bénin, mais également au développement du pays.

 

Iréné Agossa n’approuve pas le mutisme de l’opposition face à la cherté de la vie qui plonge les populations béninoises dans le désarroi. Invité sur les plateaux de Canal 3 Bénin, le président du parti Restaurer la confiance n’y est pas allé du dos de la cuillère pour interpeller l’opposition béninoise. Il les a invités à un débat d’autocritique pour se pencher sur la misère des populations, mais également sur les goulots d’étranglement qui plombent le développement du pays. S’il est vrai qu’au cours de l’entretien, il a dénoncé l’approche des députés qui auraient pu saisir l’opportunité des séances de sensibilisation pour justifier certaines lois à polémique votées a l’Assemblée nationale, telles que la loi sur l’embauche et celle sur l’avortement, il n’en demeure pas moins que le candidat malheureux à la présidentielle de 2021 n’apprécie guère le silence de l’opposition face à la crise alimentaire. Préoccupé par le développement du Bénin, Iréné Agossa a exhorté, par la même occasion, l’opposition à sortir de sa zone de confort, pour mener le débat sur les réels problèmes de développement du pays. En définitive, Iréné Agossa invite les siens de l’opposition à transcender les clivages et à « élever le niveau du débat », pour proposer une alternative.

 

Thomas Azanmasso

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite