Crash de la Yemenia Airways: Le témoignage de l’unique rescapée, Bahia Bakari, lors du procès

486

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le procès de l’accident d’avion de la Yemenia Airways, qui a eu lieu le 29 juin 2009, en est à sa troisième semaine. Il doit en principe se terminer la semaine prochaine. La compagnie aérienne est jugée pour homicides et blessures involontaires. Ce lundi matin, c’est la seule rescapée, Bahia Bakari, âgée de 12 ans à l’époque, qui a témoigné devant le tribunal correctionnel de Paris.

 

Bahia Bakari, aujourd’hui âgée de 25 ans, s’avance vers la barre, toute habillée de blanc. D’une voix calme et douce, elle raconte cette journée du 29 juin 2009. Elle se réjouissait alors de ses vacances, du haut de ses 12 ans, où elle se rendait avec sa mère à un mariage aux Comores.

La première chose qui l’a surprise dès qu’elle est montée dans l’avion au Yémen, c’est une odeur de toilettes et des mouches qui volaient dans la cabine, un contraste avec l’avion qu’elle avait pris au départ de Paris.

Onze heures d’attente en pleine mer avant d’être secourue

Ensuite, tout ce dont elle se souvient, ce sont les fortes turbulences après lesquelles l’avion va amorcer sa descente et des décharges électriques qui traversent tout son corps. Puis, c’est le trou noir, elle se réveille dans l’eau, il fait nuit et elle s’accroche à un débris d’avion.

Elle restera onze heures dans la mer avant d’être secourue. Des moments où elle pense que tout est fini pour elle, où elle entend des appels au secours, des voix de femmes autour d’elle. Mais elle n’imagine pas, à ce moment-là, qu’elle sera la seule survivante.

Bahia Bakari attend beaucoup de ce procès, treize ans après le drame. Elle aurait aimé recevoir des excuses de la part de la compagnie Yemenia, absente du box des prévenus.

Bahia Bakari a été saluée par la présidente du tribunal pour sa force et son courage.

 

rfi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite