Législatives 2023: Le Père Aguenounon invite Talon à libérer les Béninois de la peur

1 447

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Reçu dimanche 8 mai 2022 sur Crystal news, Père Arnaud Éric Aguenounon, Prêtre Catholique et analyse politique a analysé les contours des législatives à venir. En sentant déjà une certaine différence entre ces joutes électorales à venir et celles passées, il n’est par contre pas rassuré totalement de la participation de toutes les forces politiques de l’opposition et invite Patrice Talon à travailler pour.

 

Les législatives, c’est pour le 8 janvier prochain. Mais déjà, partis politiques, institutions républicaines et organes impliqués s’affairent chacun de son côté et ensemble, pour une bonne organisation. Quand on sait que ces élections, depuis l’arrivée du pouvoir en place, n’ont toujours plus été des périodes festives avec la participation de tous, il est donc évident que des Béninois se posent de questions  sur son bon déroulement. Et, c’est l’exercice auquel s’est adonné Virgile Ahouansè avec son invité, le Père Arnaud Éric Aguenounon. Dans l’émission Grand Angle, l’invité a d’ores et déjà relevé que beaucoup d’indices montrent que ces législatives à venir se dérouleront dans un contexte différent de celui des élections passées. Le disant, l’homme de Dieu prend comme exemple la démarche des partis politiques surtout ceux de l’opposition radicale, à répondre aux appels de l’organe (Anip) en charge de la confession de la Liste électorale. Mieux, Arnaud Éric Aguenounon, à côté, évoque les différentes rencontres entre le nouveau Médiateur de la république et toutes ces formations politiques, pour recueillir l’avis de ces dernières sur les tenants et aboutissants d’une organisation sans anicroches. En manifestant ouvertement leur désir de participer à ces élections nonobstant les récriminations et craintes qu’ils ne manquent pas d’exprimer, cette volonté Des Démocrates est, en plus de tout ce qu’il a illustré, un signal fort pour l’analyste politique, quant à la particularité qui se dessine dans le cadre de ces élections. Seulement, cela ne suffit pas pour  faire dire au Père Arnaud Éric Aguenounon qu’elles seront dare-dare inclusives. Puisque, dit-il, beaucoup d’assurances ont été déjà données par l’exécutif pour les élections notamment la présidentielle dernière. Mais au final, que les fruits n’ont pas pu tenir la promesse des fleurs. Ainsi, les nouvelles assurances du Porte-parole du gouvernement et des acteurs impliqués dans son organisation à l’aune de ces réalités du passé ne sont pas pour lui une gageüre qui balaiera de côté, tout soupçon relatif à des élections non inclusives et contorsionnistes.

Les conséquences d’une démocrature sous Talon…

Dans ce sillage, le Père Arnaud Éric Aguenounon estime que cette crainte et ce doute installés dans la tête des béninois quant à la volonté réelle du pouvoir d’ouvrir le jeu électoral n’est que la résultante du système de gouvernance mis en place depuis 2016 par Patrice Talon. Désignant ce pouvoir par la démocrature, l’écrivain explique que le Bénin, depuis l’avènement de la Rupture, se dit démocratique mais cette démocratie n’est pas palpable dans les faits et gestes. Ce qui pourrait justifier d’ailleurs, à l’en croire, les crises politiques meurtrières qui ont toujours caractérisé les élections sous le régime. << En cela, les Béninois ne sont pas dupes >>, révèle-t-il.

Travailler à ramener la quiétude…

Face à cette situation, l’essayiste interpelle directement le Chef de l’État, Patrice Talon. Ceci, pour, dit-il, réconcilier les Béninois et refaire des périodes électorales, des moments festifs. Puisqu’il avoue ne concevoir que les électeurs en arrivent, surtout à Cotonou, à boycotter aussi largement des élections qui constituent pour lui, un des baromètres de la vitalité de la démocratie béninoise. << Il faut travailler à ramener la paix et la quiétude dans le pays. Pour cela, il faut une parole d’autorité pour libérer les Béninois de la peur >>, a-t-il évoqué, tout en indexant le Président de la République comme dernier recours.

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite