Biennale Ouidah 2022: Les activités préparatoires démarrent le jeudi

649

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La biennale de Ouidah est une initiative de la structure de production, de promotion et de diffusion artistique ‘’Laboratorio Art Contemporain’’ dirigée par Silvana Moï Virchaux. Elle vise à célébrer les arts du Bénin à travers les différents canaux d’expression, le cinéma, la danse, la musique et bien d’autres. Prévus pour se dérouler du 11 au 14 août 2022, l’événement se prépare activement dans la cité de Ouidah dès jeudi.  

 

La Biennale Ouidah est un outil d’opérationnalisation des aménagements prévus pour la ville de Ouidah, dans le programme d’action du gouvernement du Bénin (Bénin révélé). Il traduit la Vision du Gouvernement du Bénin, qui établit clairement dans son programme d’action, son ambition à bâtir une Station Touristique atypique, originale, splendide, pittoresque répondant aux normes internationales et basée sur les loisirs, la culture, l’histoire et la nature. C’est une initiative qui ambitionne de transformer l’industrie du Tourisme au Bénin en vue de créer une destination phare, au cœur de l’une des cultures les plus vivaces d’Afrique de l’Ouest. « L’objectif global de notre démarche consiste à faire émerger une Biennale de classe internationale à travers une expérience immersive dans la culture, les arts, le patrimoine et la nature. Notre ambition est de faire de Ouidah, un espace privilégie de résidences artistiques, lieu de croisement des imaginaires, carrefour des diversités culturelles et de la recherche appliquée dans le champ des arts et cultures vodoun. Il s’agit d’un projet inscrit à la croisée des nouvelles formes d’expressions artistiques, avec des intentions profondément ancrées dans la tradition des arts et cultures vodoun. Les arts et cultures vodoun, explorés pendant la Biennale Ouidah entrerons en résonnance avec la photographie, les arts visuels, la mode, le design, l’artisanat d’art… Il s’agit d’un lieu de convergence, ouvert aux collaborations, aux dynamiques participatives… Au niveau spatial, le Biennale Ouidah s’inscrit dans un territoire mettant en avant la convivialité des habitants de Ouidah, à l’épicentre d’une nouvelle expérience immersive. La Biennale Ouidah s’attache surtout à explorer la diversité et la complexité du patrimoine s’y afférant en tissant les résonnances actives en œuvre tant dans la transmission traditionnelle que dans la création contemporaine, dans une approche multi scalaire reconnectant le territoire d’origine aux rhizomes diasporiques disséminés aux échelles afro-péennes, afro-américaines et afro-caribéennes. Une marque, un territoire Notre approche envisage le vodoun à travers l’influence symbolique transfrontalière qu’il exerce dans les imaginaires africains et afro-descendants, en l’inscrivant dans une cartographie liant le national à l’international et en amenant un éclairage nouveau sur les connexions, les hybridations, les métissages qui s’opèrent entre les cultures, les croyances, les rites et rituels entre communautés des origines et diasporas réinventées mais aussi dans les processus de création des artistes contemporains. Il s’agit d’inviter à une expérience cathartique, inspirante et structurante pour parvenir à connecter ancestralité, tradition et contemporanéité et à œuvrer aux mediums de transmission et de médiation de ce champ à la fois cultuel et culturel constituant un patrimoine immatériel unique et singulier commun à plusieurs pays et territoires de « l’Atlantique noir ».

Ouidah, ville historique située sur la côte atlantique est le point de départ des milliers de femmes et d’hommes déportés d’Afrique vers les Amériques. Ouidah est aujourd’hui considérée comme une ville sainte pour la grande majorité des afro descendants. La ville est une mosaïque de cultures et une destination de prédilection pour des dizaines de milliers de touristes qui y affluent tous les ans, pour un parcours identitaire et mémorial, liée tant à l’histoire de l’esclavage, qu’au vodoun dans son acceptation large. Le patrimoine vodou n’est pas que cultuel. Il ne s’arrête pas non plus aux monuments, collections et autres artefacts religieux. Le patrimoine vodoun est constitué en grande partie de traditions orales, et expressions vivantes, transmises de génération en génération, et qui témoignent de son extrême vitalité. La commune de Ouidah porte en elle les caractéristiques idéales pour un projet de développement touristique déployé autour de deux entités principales : mise en contexte Le patrimoine culturel porté par le vodoun, en tant que plateforme d’expressions esthétiques et culturelles uniques L’itinéarisation du parcours des afro descendants, avec une immersion unique sur cette histoire partagée entre l’Afrique, l’Europe et les Caraïbes.

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite