Thèse sur ‘’l’Aide publique au développement du PNUD au Bénin’’: Pascal Zantou est désormais Docteur

474

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pascal Zantou a soutenu et défendu sa thèse de doctorat, mercredi 30 mars 2022 à l’Ecole doctorale pluridisciplinaire, espace culture et développement. Ses travaux de recherche portent sur «L’Aide publique au développement à l’épreuve des stratégies des acteurs au Dahomey/ Bénin : Cas du PNUD de 1974 à 2015».

 

Mention très honorable avec félicitations du jury. C’est le couronnement attribué aux travaux de recherche du journaliste, ancien Conseiller de la HAAC et désormais docteur en histoire économique et sociale, Pascal Zantou. Se focalisant sur l’aide publique au développement, l’impétrant Pascal Zantou a défendu sa thèse sur “l’Aide publique au développement à l’épreuve des stratégies des acteurs au dahomey/ Bénin : Cas du PNUD de 1974 à 2015”.

Selon nos confrères de Frissons radio, ses travaux visent à attirer l’attention des dirigeants sur la nécessité de respecter les idéaux de développement de l’aide publique extérieure dans les communautés concernées. Ainsi, pour l’impétrant, «l’aide publique au développement dans son format actuel a du mal à contribuer réellement au développement de nos pays », puisque « les acteurs développent des stratégies qui ne facilitent pas les performances de cette aide publique au développement». Il formule le voeu que l’aide publique au développement cesse d’être un théâtre de démonstration qui ne tient pas compte de l’idéal de développement de nos pays. Cette aide précieuse selon lui, a besoin d’être repensée. Le jury de la soutenance présidé par le Professeur Romuald Tchibozo, a décerné un total satisfecit à la qualité des travaux de recherche et a alors couronné l’impétrant devenu docteur en Economie sociale, spécialité l’aide publique au développement.

 

Merveille HOUNKPE(Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite