Économie bleue: Le document de la nouvelle Stratégie nationale validé

388

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Démarrée en juillet 2021, l’élaboration du nouveau document de Stratégie nationale de l’Economie bleue du Bénin a pris fin, vendredi 11 Mars 2022. C’est après un atelier de 3 jours à Grand-Popo que les parties prenantes ont procédé à la validation du document. L’Agence belge de développement (Enabel) a financé le processus grâce au Projet d’appui au développement du secteur portuaire (PASPort).

 

Le Bénin marque un pas décisif vers une utilisation holistique plus durable des ressources de la Mer, de l’océan, des fleuves, des lacs et lagunes et tout l’écosystème aquatique. En effet, au cours de l’année 2012, le Bénin a initié un processus d’élaboration de sa Stratégie nationale de protection, de sécurité et de sûreté maritimes (Snpssm). Au terme de l’échéance de sa mise en œuvre, il a été décidé, par les responsables chargés de sa conception, de l’actualiser en 2021 afin de tenir compte de l’ensemble des éléments contextuels et des nouveaux enjeux nationaux, régionaux et internationaux. Il s’agit de faire de cette nouvelle Stratégie d’économie bleue un concept promouvant la conservation des écosystèmes aquatiques et marins, l’utilisation et la gestion durables des ressources qu’ils abritent et qui se fondent  sur les principes d’équité, de développement avec faible émission de carbone, d’efficacité énergétique et d’inclusion sociale.

Dans son allocution, l’Intervention Manager du projet PASPort Hervé Corbel a laissé entendre que c’est 44 personnes venant de 35 structures différentes qui ont travaillé pour aboutir à un document conséquent qui prend en compte les 5 domaine élaborés dans le document de l’Union africaine. Après cette validation technique, le document doit avoir l’aval du Ministère du plan avant d’être présenté en Conseil des ministres. Hervé Corbel espère alors que le Bénin puisse saisir cette opportunité pour prendre conscience que 40% de son territoire se trouve en Mer et qu’il y a là des ressources très importantes qu’il faut à la fois protéger et utiliser pour le bien-être du pays.

Pour le Préfet maritime Fernand Maxime Ahoyo, le choix fait par le Bénin pour une économie bleue  trouve son fondement dans les nombreux documents nationaux de planification stratégique et opérationnelle et surtout le document de Stratégie pour l’économie bleue de l’Afrique.

Gardien de la tradition, Daagbo Hounon se réjouit de la prise en compte dans le document validé des interdits des régions côtiers, en ce qui concerne l’utilisation de la mer et de ses ressources, contenus dans les us et coutumes transmis de génération en génération.

Quant à l’ingénieur géologue Alice Yantikoua, elle soutient que la Mer n’est pas encore explorée et souhaite une exploitation pétrolière qui respecte l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite