60 ans de recherche en médecine traditionnelle: Kogblévi Aziadomè célébré et honoré

583

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les mérites du Prof Kogblévi Aziadomè ont été reconnus et salués. A la faveur d’une cérémonie d’hommage organisée par le Club « Les Amis du Prof Kogblévi Aziadomè » à son intention vendredi, 11 mars 2022 au Palais des congrès de Cotonou, l’homme qui aura consacré presque toute sa vie à la recherche en médecine traditionnelle, a été célébré et honoré.

 

Soixante (60) années d’une vie consacrée à la recherche en médecine traditionnelle. Prof Kogblévi Aziadomè, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a reçu des hommages mérités vendredi. Ceci au cours d’une cérémonie d’hommage marquée par la présence de plusieurs autorités politico-administratives et de plusieurs praticiens de la médecine traditionnelle. Pour le Président du comité d’organisation, Dr Pierre Djaigbe, Prof Kogblévi Aziadomè se révèle être un guide, une icône pour les praticiens de la médecine traditionnelle. « Quand on parle de la médecine traditionnelle, beaucoup sont ceux qui pensent que c’est quelque chose de primitive, quelque chose à l’opposé de la science, du charlatanisme » a-t-il déclaré avant de se réjouir du fait que parmi les praticiens, il y a des personnes avisées et très cultivées à l’image du Prof Kogblévi Aziadomè qui croit fermement en la médecine traditionnelle. « Il a su écouter le langage des plantes. Il les a fait parler à son tour. Il a consacré presque toute sa vie à la recherche et à la découverte de l’inestimable trésor que les ancêtres nous ont légué » a-t-il témoigné. Prenant la parole, le secrétaire général de la Fédération nationale de la médecine traditionnelle, Prof Marcellin Aigbè a reconnu que Prof Kogblévi Aziadomè reste un guide éclairé, une source intarissable de savoirs. Plusieurs témoignages sur l’efficacité des produits conçus à base des plantes témoignent de la qualité du travail abattu l’homme ces 60 dernières années.

Très ému par cette marque de reconnaissance, celui qu’on appelle le « patriarche de la médecine traditionnelle » dit être convaincu que les remèdes à base des plantes méritent une attention particulière. L’homme a d’ailleurs partagé avec l’assistance, les vertus de plusieurs plantes médicinales et protectrices. « Quand un malade est devant moi, je suis plus malade que lui. Je sens plus la douleur que lui » a déclaré Prof Kogblévi Aziadomè pour justifier son engagement au service de la médecine traditionnelle. Que de produits conçus à base de plantes par le microbiologiste et biologiste, et homologués pour guérir de plusieurs affections.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite