Marchés publics/Recours et dénonciations: L’Armp outille les acteurs de la société civile

443

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), dans sa dynamique d’oeuvrer pour la transparence dans la passation des marchés publics, a initié une série de séances de renforcement de capacités des acteurs concernés. Ainsi, après les acteurs du secteur public, l’Armp a organisé du 23 au 25 février 2022, plusieurs sessions de formation à l’endroit des acteurs de la société civile et du secteur privé. Une formation qui a permis d’outiller ces acteurs sur les conditions de recevabilité des recours et des dénonciations. Ces formations organisés à Cotonou, Porto-Novo, Bohicon, Lokossa, Parakou et Natitingou ont permis d’aguerrir les acteurs de tous les départements du Bénin sur les modalités d’exercice des recours et des dénonciations dans le processus de règlement des différends au cours de la passation et de l’exécution des marchés publics. « En effet, il a été donné à l’organe de régulation de constater que nombre de dossiers de recours ou de dénonciation dans le processus de passation de marchés publics ont été classés irrecevables et mal fondés par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics pour non-maîtrise des règles de forme et des délais de saisine prévus dans le code des marchés publics en vigueur en République du Bénin et ce, au détriment des intérêts des acteurs concernés. Soucieuse de remédier à cette insuffisance, l’organe de régulation a jugé utile de sensibiliser les acteurs du secteur privé et de la société civile sur les conditions de recevabilité des recours liés aux marchés publics » précise l’Armp.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite