Bénin/Gestion de structure sous tutelle: Le Dg/Aberme est-il au-dessus du ministre ?

541

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans de précédentes parutions, Matin Libre a évoqué des cas de gestion de structures sous tutelle qui échappent à leurs différents ministres. De plus en plus, certains Directeurs généraux de structures étatiques bafouent l’autorité de leur ministre de tutelle, à tel enseigne qu’on se demande s’ils sont au-dessus du ministre. Le cas qui fait grand bruit actuellement est celui de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme). De quoi s’agit-il ?

 

Le Projet d’Amélioration des Services Energétiques (PASE), qui vise à améliorer les performances opérationnelles de la Sbee, étendre l’accès à l’électricité des zones ciblées et promouvoir la gestion communautaire des ressources forestières, est à son terme. Un autre projet a été conçu pour prendre le relais. Il s’agit du Projet d’Augmentation de l’Accès à l’Electricité (P2AE). Il a pour but d’augmenter l’accès des ménages, des entreprises et des infrastructures publiques aux services d’électricité. Les deux projets sont sous la tutelle des ministres de l’Energie et de l’Economie et des finances. Compte tenu du résultat satisfaisant obtenu par l’équipe technique ayant conduit le projet PASE, il a été décidé, avec les ministres de tutelle, de maintenir l’équipe technique et fiduciaire du PASE et de procéder seulement au recrutement d’un nouveau coordonnateur pour conduire le nouveau projet P2AE. Cette décision a été prise de façon unanime par tous les ministres concernés par l’exécution du projet. Elle a été ensuite entérinée par le Décret N°3167/2021/MEF/DC/SGM/DGFD/SP du 23 novembre 2021. Mais qu’est-ce qu’on constate à l’opérationnel ? Le Dg/Aberme décide de passer outre ce qui a été convenu. Alors qu’il est dit de recruter seulement le coordonnateur du projet P2AE, le Dg/Aberme veut recruter toute l’équipe, poste par poste. Il ignore le décret et veut passer au-dessus de la décision de son ministre de tutelle et du ministre de l’Economie et des finances. C’est une manière de mettre de la politique dans un projet purement technique. D’où le Dg/Aberme tient-il cette assurance pour aller contre une décision prise ensemble et validée par son ministre de tutelle ? Qui est-ce qui l’encourage à ne pas suivre les directives retenues de commun accord par les ministres concernés ? Est-il au-dessus non seulement du Ministre de l’énergie mais aussi et surtout du Ministre d’Etat, chargé de l’économie et des finances.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite