Construction de la voie Ouèdo-Tori: Des divinités et tombes bloquent les travaux par endroits

4 514

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Démarré depuis plusieurs mois, la construction de la voie Ouèdo-Tori évolue convenablement par endroits. Mais force est de constater que malgré l’évolution accélérée des travaux par l’entreprise bénéficiaire, ils restent inachevés par endroits. Et pour cause, certaines tombes sont toujours sur l’emprise de la voie. Outre les tombes, certaines divinités continuent d’occuper la route malgré les nombreuses démarches de l’entreprise en charge des travaux. Du côté des riverains, on estime que les autorités communales entretiennent le flou sur les questions liées au dédommagement et aux cérémonies à faire avant le délogement des différentes divinités qui occupent la chaussée mais aussi les pistes cyclables. Ils souhaitent que les sinistrés et les autorités trouvent un terrain d’entente. Toutes nos tentatives pour avoir le son des cloches des autorités communales ont été vaines.

 

Au palais royal de Tori-Bossito, Sa Majesté Gbénan Kini Dégbé Gbo Zèkpa, tout en reconnaissant au Président Patrice Talon les efforts consentis pour redorer l’image de Tori-Bossito, confie qu’effectivement des divinités et certaines tombes, qui sont sur l’emprise de la voie, n’ont pas été délogées. Toutefois, le roi estime que des démarches sont en cours pour trouver un terrain d’entente avec les véritables concernés afin que les travaux se poursuivent normalement. Pour finir, le roi a annoncé que la mairie de Tori-Bossito a initié une  réunion le lundi prochain pour mieux débattre du sujet. En ce qui concerne le dédommagement des personnes concernées, il dit ne pas avoir connaissance de ça.

De même, à en croire Dah Kpolomey, chef de la collectivité Kliko, il est vrai que les travaux évoluent convenablement mais le non-déplacement des divinités et des tombes n’est pas de nature à faciliter la tâche à l’entreprise en charge des travaux. Il invite donc les autorités communales à vite clarifier cette situation afin de permettre la libération de l’emprise par les tombes et les différentes divinités. Ainsi, les travaux pourront-ils reprendre leur évolution normale, pour le grand bonheur des populations.

Géraud Lankpoédja (Collaboration)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite