Décrispation au plan politique: Les diplomates au Bénin s’adressent par parabole à Talon

1 395

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Vendredi 21 janvier 2022, à l’instar des institutions de la République, le corps diplomatique a aussi sacrifié à  la tradition de présentation de vœux au chef de l’Etat Patrice Talon. C’est la doyenne d’âge du corps diplomatique, l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Niger au Bénin en fin de mission Sandi Sahadi Abdou qui a porté la voix des diplomates accrédités au Bénin. Dans son message, il y a, certes en parabole, un appel à la décrispation de la situation politique nationale.

 

Dans son message de vœux au chef de l’Etat, la doyenne d’âge des diplomates au Bénin, l’Ambassadeur du Niger a évoqué les conditions d’une « gouvernance politique, économique et sociale inclusive ». C’est le discours d’investiture de Patrice Talon qui a servi de boussole à l’interpellation par paraboles adressée à Patrice Talon à propos de la situation politique nationale. « Au-delà de ce que nous parvenons à  faire malgré nos divergences, nous devons nous convaincre qu’étant plus unis nous parviendrons à faire beaucoup plus ». « Je veux vous rassurer que je serai le président de toutes les Béninoises et de tous les Béninois. Les élections ainsi que les incompréhensions et querelles qu’elles génèrent, c’est désormais du passé ». S’inspirant de ces deux phrases du discours d’investiture de Patrice Talon pour un second mandat, le porte-parole des diplomates espère du chef de l’Etat « la création des conditions de retrouvailles de toutes les Béninoises et de tous les Béninois en vue de faire face avec détermination aux défis du terrorisme qui frappe à la porte du Bénin, aux défis du développement durable et à ceux de la pandémie de Covid-19. Selon ses propos, si ces deux citations qui appellent à l’union, au rassemblement  et au travail ensemble devenaient réalité, elle serait le gage d’une « gouvernance politique, économique et sociale inclusive » qui « fera du Bénin un pays qui comptera et qui sera cité en exemple dans la sous-région, voire à l’échelle continentale ».

Ainsi donc, sans le dire ouvertement, la situation politique nationale, caractérisée par l’exclusion de l’opposition aux différentes élections, l’exil et la condamnation à lourdes peines d’opposants au régime de la Rupture préoccupe le corps diplomatique. Cela ne pourrait en être autrement quand on connait les positions de la France et des Etats-Unis sur le sujet. Et pour ne pas parler directement sur les cas Reckya Madougou, Joël Aïvo et d’autres politiques et exilés comme Komi Koutché, Léhady Soglo, Sébastien Ajavon, Amissétou Affo Djobo, et compagnie, les diplomates ont dû faire usage d’un terme plus englobant en parlant de << toutes les Béninoises et tous les Béninois >>. N’est-ce pas un langage diplomatique, une interpellation à peine voilée de Patrice Talon pour qu’il convoque une assise ou crée les conditions d’un dialogue avec toutes les obédiences politiques et de la société civile en froid avec sa façon de gérer le pays depuis 2016 ?

Pour rappel, s’agissant des cas Madougou et Aïvo, des pays de la sous-région y compris la France sont même entrés en négociation avec le chef de Etat béninois. Mais pour l’heure, ces deux figures de l’opposition, candidats recalés à la présidentielle de 2021 et condamnées à 20 ans et 10 ans de prison par un Tribunal spécial, n’ont toujours pas bénéficié de la clémence de Patrice Talon. Les Etats-Unis, sur le même sujet, ont dû aller par sanction en réduisant significativement le Compact sous-régional du Millennium challenge account du Bénin. Cette adresse par parabole des ambassadeurs accrédités au Bénin au président de la République Patrice Talon recevra-t-elle un écho favorable ? Les prochaines semaines ou les mois à venir nous édifieront.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite