Commune de Ouaké: Le maire Dramane Ouolou en guerre contre de l’alcool frelaté

322

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 Dramane Ouolou, le maire de la commune de la commune de Ouaké a déclaré une guerre contre la commercialisation et la consommation de l’alcool frelaté dans sa commune. Il a effectué une descente de terrain inopinée le samedi 15 Janvier dernier pour un constat, a-t-on appris au niveau de la radio Ouaké.

 

Constater de visu les lieux de fabrication de l’alcool frelaté communément appelé Sodabi  destiné à la vente et la consommation par les populations et surtout de décourager les acteurs. Tel est l’objectif de la descente du maire dans les arrondissements de Ouaké, de Badjoudè et de Tchalinga. Pour cette descente, le maire était en compagnie de quelques chefs d’arrondissements.

Plusieurs bidons et fûts de grande capacité contenant le liquide suspect sont exposés ou dissimulés dans l’antichambre des bâtiments tenant lieu de commerce, renseigne Radio Ouaké. Les propriétaires de ces produits toxiques ont allégué, qu’il s’agit de l’alcool fabriqué à base du vin de palme quand ces derniers ont été interrogé sur l’origine du produit. Le dispositif et les conditions de fabrication sont loin de rassurer de la qualité de ce produit potentiellement impropre à la consommation et nuisible à la santé. .

Ce constat révèle que la vente et la consommation de l’alcool frelaté constitue un véritable problème de santé publique dans la commune de Ouaké et dans plusieurs communes du Nord Bénin, a indiqué l’autorité communale. Le maire est donc décidé à détruire ces différents lieux de fabrication et de consommation de ce liquide qui décime les bras valides de la commune.

Albérique HOUNDJO Br/Borgou-Alibori

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite