Can 2022: La Guinée réussit son entrée en lice

307

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Guinée de Naby Keita s’est imposée ce lundi 10 janvier à Bafoussam face au Malawi grâce à un but d’Issiaga Sylla (1-0). Contrairement à l’édition 2019 en Egypte, cette fois, l’entrée dans la CAN 2022 est positive, malgré un nombre important de cas de Covid-19 dans la sélection.

 

La Guinée, qui a remplacé Didier Six par son adjoint Kaba Diawara, un mois avant la CAN 2022, a fait son entrée dans la compétition à Bafoussam face au Malawi, juste après la victoire étriquée du Sénégal contre le Zimbabwe.

Comme le Sénégal, la Guinée a dû faire avec la pandémie de Covid-19. Mikaël Dyrestam, Seydouba Soumah, Fodé Camara, Mory Konaté et Morgan Guilavogui, tous positifs, ne pouvaient être présents.

Aujourd’hui, les coéquipiers de Naby Keita espéraient mieux que lors de la CAN 2019 en Egypte où ils étaient sortis lors des huitièmes de finale battus sèchement par l’Algérie (3-0). Le Malawi qui vit sa première phase finale depuis 2010, ne faisait pas office d’épouvantail. Mais il a donné du fil à retordre aux Guinéens. Il a fallu attendre la 22e minute pour voir le Syli National mettre un vrai danger dans le camp malawien avec une tête d’Ibrahima Sory Conté, repoussée par le poteau (23e). Si Naby Keïta expédie une lourde frappe repoussée par le mur adverse en début de rencontre (8e), les Flames répondent aussi, avec Micium Mhone, juste après le geste du joueur de Liverpool.

Alexandrie, un souvenir à oublier

Le Syli National, au-dessus des petites nations de foot que sont le Zimbabwe et le Malawi dans le groupe B, peut compter sur des joueurs comme Mohamed Bayo (Clermont), Amadou Diawara (Clermont) ou encore Issiaga Sylla (Toulouse). Et c’est ce dernier qui a inscrit le seul but du Syli National en coupant la trajectoire d’une passe en retrait de José Kanté (36e).

Mais la physionomie de la rencontre a laissé entrevoir des doutes quant à l’efficacité des Guinéens, qui se méfiaient d’un adversaire assez méconnu. En seconde période, Khuda Muyaba a l’occasion d’égaliser pour le Malawi, mais sa frappe cadrée n’est pas assez appuyée (67e).

En 2019, à Alexandrie, il avait fallu attendre la troisième rencontre de phase de groupes pour voir le Syli National s’imposer face au Burundi (2-0), après un nul face à Madagascar (2-2), et une défaite contre le Nigeria (1-0). Cette fois, les Guinéens débutent bien, ce qui devrait leur donner un peu de sérénité, avant le choc face au Sénégal vendredi prochain lors de la deuxième journée.

 

rfi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite