Tabagisme: Plus de 100 raisons d’arrêter de fumer

576

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le tabac nuit gravement à la santé. Cependant, beaucoup trouvent du plaisir à fumer, mettant leur vie en danger. Le tabac est responsable de huit millions de décès chaque année, selon l’Organisation mondiale de la santé. Alors qu’il a été démontré “que les fumeurs risquaient davantage de contracter une forme sévère de la COVID-19 que les non-fumeurs“, des millions de fumeurs ont eu envie de se libérer du tabac. Plusieurs raisons devraient amener les fumeurs à y renoncer. Selon l’Organisation mondiale de la santé, il existe plus de 100 raisons d’arrêter de fumer. Le tabac a une incidence presque immédiate sur l’apparence des fumeurs. « La mauvaise odeur est partout : elle s’imprègne sur votre peau, partout dans votre maison, sur vos vêtements, elle est perceptible sur vos doigts et dans votre haleine ; le tabac entraîne le jaunissement des dents et un excès de plaque dentaire ; la consommation de tabac et de tabac sans fumée est responsable de la mauvaise haleine ; le tabac provoque des rides et vous fait paraître plus vieux, plus vite. Il entraîne un vieillissement prématuré de la peau en détruisant les protéines qui lui donnent son élasticité, en la privant de vitamine A et réduisant le flux sanguin ; ces rides sont plus apparentes autour des lèvres et des yeux ; en outre, la peau des fumeurs est sèche et sillonnée de ridules ; fumer augmente le risque de développer un psoriasis, une maladie inflammatoire non contagieuse de la peau qui se caractérise par des plaques rouges squameuses qui se logent sur tout le corps et provoquent des démangeaisons » renseigne l’Oms.

 Le tabac menace la santé des autres…

Selon l’Oms, plus d’un million de personnes meurent chaque année d’avoir été exposées au tabagisme passif tandis que les non-fumeurs exposés à la fumée secondaire risquent de développer un cancer du poumon. “La cigarette demeure une cause importante d’incendies accidentels et des décès en résultant. Les cigarettes électroniques exposent également les non-fumeurs et les passants à la nicotine et à d’autres produits chimiques nocifs. L’exposition au tabagisme passif peut accroître le risque de progression de l’infection tuberculeuse latente vers la maladie active. L’exposition au tabagisme passif est associée au diabète de type 2“, informe l’Organisation mondiale de la santé.

Quid de la santé des enfants

Le fait de fumer ou d’utiliser des cigarettes électroniques en présence d’enfants met en danger leur santé et leur sécurité. Selon l’Oms, les enfants de fumeurs souffrent d’une diminution de la fonction pulmonaire qui continue de se manifester sous la forme de troubles respiratoires chroniques à l’âge adulte. “L’exposition des enfants au liquide des cigarettes électroniques continue de présenter des risques graves. Les appareils peuvent fuir et les enfants peuvent avaler le liquide. Les cigarettes électroniques sont connues pour être à l’origine de blessures graves, notamment de brûlures causées par des incendies ou des explosions. Les enfants d’âge scolaire exposés aux effets nocifs du tabagisme passif risquent également de faire de l’asthme du fait de l’inflammation des voies respiratoires menant aux poumons. Les enfants de moins de 2 ans exposés au tabagisme passif dans la sphère familiale peuvent contracter des maladies de l’oreille moyenne susceptibles d’entraîner une perte auditive et la surdité. Arrêter de fumer diminue le risque de nombreuses maladies liées au tabagisme passif chez l’enfant, telles que les maladies respiratoires (par exemple, l’asthme) et les infections des oreilles“ alerte l’Organisation. Le tabagisme a également des conséquences sociales néfastes. Le tabagisme peut avoir des conséquences négatives pour les interactions sociales et les relations.

Risque de baisse de la fertilité…

Outre le fait que fumer génère des dépenses importantes, cela a un impact également sur la fertilité. « Une étude a conclu que les fumeurs dépensent en moyenne 1,4 million de dollars des États-Unis pour leurs frais personnels. Ce chiffre inclut les dépenses en cigarettes, les frais médicaux et la rémunération, inférieure en raison du tabagisme et de l’exposition au tabagisme passif. Le tabagisme a une influence sur la santé et la productivité des travailleurs, les fumeurs sont plus susceptibles de perdre des journées de travail. Le tabagisme aggrave la pauvreté car l’argent qui passe dans le tabac ne peut être dépensé pour des besoins essentiels comme l’alimentation ou le logement. Le tabagisme pèse sur l’économie mondiale, en raison du coût des soins de santé pour le traitement des maladies qu’il provoque, lequel, selon des estimations, s’élève à 1 400 milliards de dollars des États-Unis et du fait de la perte de capital humain due aux maladies et aux décès qui lui sont imputables », informe l’Oms.

De même, fumer entraine la baisse de la fertilité. Selon l’Oms, les fumeurs sont davantage susceptibles d’être atteints d’infertilité. “Arrêter de fumer réduit le risque d’avoir des difficultés à procréer, d’accoucher prématurément et de donner naissance à un bébé ayant un faible poids de naissance, ou encore de faire une fausse couche. Fumer peut causer des troubles de l’érection. Le tabagisme a un effet délétère sur l’afflux sanguin vers le pénis, à l’origine de l’incapacité à parvenir à l’érection. La dysfonction érectile est plus fréquente chez les fumeurs et il est fort probable qu’elle persiste ou devienne permanente à moins que l’homme cesse de fumer tôt. Le tabagisme conduit aussi à une diminution du nombre, de la motilité et de la morphologie des spermatozoïdes“, selon l’Organisation mondiale de la santé.

  Des effets mortels…

Le tabagisme sous toutes ses formes a des effets mortels. « Plus de 8 millions de personnes meurent chaque année des suites du tabagisme. Le tabac tue la moitié de ses consommateurs. Le tabagisme sous toutes ses formes vous vole votre santé et provoque des maladies débilitantes. Fumer la chicha est tout aussi nocif que consommer du tabac sous d’autres formes. Le tabac à mâcher peut provoquer le cancer de la bouche, la perte des dents, le brunissement des dents, des taches blanches et des maladies des gencives. La nicotine présente dans le tabac sans fumée est plus facilement absorbée que lorsque l’on fume des cigarettes, ce qui renforce son pouvoir addictif. Les cultivateurs de tabac sont victimes de problèmes de santé en raison de la nicotine absorbée par leur peau et de leur exposition à de grandes quantités de pesticides et à la poussière de tabac. Dans certains pays, les enfants sont employés dans la culture du tabac, ce qui nuit à leur santé mais les empêche aussi d’aller à l’école. Le tabagisme peut aggraver la pauvreté étant donné que les consommateurs de tabac présentent un risque beaucoup plus élevé de tomber malades et de mourir prématurément de cancers, d’infarctus du myocarde, de maladies respiratoires ou d’autres maladies liées au tabac, privant ainsi leurs familles de revenus dont elles ont grand besoin et imposant des coûts supplémentaires en matière de soins de santé. La grande majorité des personnes employées dans le secteur du tabac dans son ensemble gagnent très peu alors que les multinationales du tabac engrangent d’énormes bénéfices. Les produits du tabac chauffés exposent leurs utilisateurs à des émissions toxiques dont bon nombre sont cancérigènes. Les produits du tabac chauffés sont eux-mêmes des produits du tabac ; par conséquent, passer de la consommation de produits du tabac conventionnels à celle de produits du tabac chauffés n’équivaut pas à arrêter de fumer. Il n’y a pas pour l’instant suffisamment de données probantes pour étayer l’affirmation selon laquelle les produits du tabac chauffés seraient moins nocifs que les cigarettes conventionnelles » alerte l’Oms. De même, les cigarettes électroniques sont nocives pour la santé et elles présentent des risques et elles augmentent votre risque de cardiopathie et de troubles pulmonaires. “La nicotine contenue dans les cigarettes électroniques est une drogue à fort potentiel addictif qui peut nuire au développement du cerveau des enfants“, selon l’Oms.

Plus de 20 types de cancer…

Le tabagisme est responsable de 25 % de l’ensemble des décès par cancer dans le monde. « Un fumeur sur cinq contractera une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) au cours de sa vie, en particulier s’il commence à fumer pendant son enfance ou son adolescence, puisque la fumée du tabac freine de manière significative la croissance et le développement des poumons. Chez l’adulte, le tabagisme peut aggraver l’asthme, limitant l’activité, contribuant à l’incapacité et augmentant ainsi le risque de crises graves nécessitant des soins d’urgence. Le risque de passer d’une tuberculose latente à une tuberculose active est plus que doublé par le tabagisme, qui aggrave aussi la progression naturelle de la maladie. Environ un quart de la population mondiale est infectée, de manière latente, par la tuberculose…Le tabac cause plus de 20 types de cancer. La consommation de tabac, à fumer et sans fumée provoque des cancers de la cavité buccale, des cancers des lèvres, de la gorge (du pharynx et du larynx) et de l’œsophage. L’ablation chirurgicale du larynx en cas de cancer peut rendre nécessaire une trachéostomie, à savoir la réalisation d’une ouverture au niveau du cou et de la trachée afin de permettre au patient de respirer. Les fumeurs ont un risque beaucoup plus élevé de développer une leucémie aiguë myéloïde, un cancer des cavités des fosses nasales et du sinus paranasal, un cancer colorectal, un cancer du rein, du foie, du pancréas, de l’estomac, des ovaires ou des voies urinaires inférieures (notamment de la vessie, de l’uretère ou du bassinet du rein) », selon l’Oms.

 

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite