Renforcement de capacités techniques: La Direction technique nationale gagne le pari

294

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En vue de renforcer les capacités techniques des karatékas béninois et de passer en communauté la fête de Noël, la Direction technique nationale (Dtn) de la Fédération béninoise de karaté-do (Fbk-do) a organisé, samedi 25 décembre 2021, une séance d’entraînement collectif à l’endroit des encadreurs et athlètes de ceintures noires.

 

Ils étaient près d’une cinquantaine de pratiquants du Karaté à répondre présents à l’appel du Directeur technique national Hippolyte Amoussou. Tous de ceinture noire, les participants à cette ultime séance d’entraînement collectif ont dû porter leurs kimonos en dépit de la célébration de la fête de Noël. Dans une ambiance bon-enfant et durant 2 heures d’horloge, l’attention de tous était portée sur les instructions du Maître Laurent-Fidèle Sossouvi, 6e Dan Shito-Ryu.

Echauffements et divers types d’exercices ont été passés en revue. De quoi réjouir les participants qui ne demandent que la pérennisation d’une telle initiative. «Je suis heureuse d’avoir participé à cette séance d’entraînement qui m’a permis de revoir quelques notions de base. Les techniques à nous apprises par l’instructeur reste un acquis pour moi. Il va falloir les reprendre en individuel», a indiqué la capitaine de l’équipe nationale féminine de karaté-do, Cherstine Kodo. L’encadreur 4e Dan, Pierre-Eric Lebrun dans la peau de participant fait savoir que «cette séance va remettre chacun en condition. Ce qui a été fait est très instructif aussi bien pour les encadreurs que pour les athlètes qui nous représentent dans les différentes compétitions. La pérennisation d’une telle activité est souhaitée». L’instructeur Maître Laurent-Fidèle Sossouvi, s’est lui aussi dit très satisfait du comportement des participants et pense que le niveau technique y est.  «Je suis ravi de ce que j’ai pu voir durant cette séance. Les participants ont les fondamentaux et je peux vous dire qu’ils peuvent valablement représenter le Bénin à l’international. Il faut travailler davantage et aussi avoir les moyens nécessaires», a-t-il fait savoir.

«Les objectifs sont atteints. La séance s’est déroulée dans une très belle ambiance comme cela se lit sur le visage de chacun. L’entraînement a été orienté dans un style souple et simple, car la séance est avant tout pédagogique» a affirmé le Dtn Hippolyte Amoussou. «Tout le mérite revient au Dtn qui est dans son rôle. Il était important pour nous de former les encadreurs et uniformiser les techniques. Ce qui a été fait et c’est bénéfique pour chacun», a laissé entendre le président de la Fédération béninoise de karaté-do, Rock Quenum. «La Fédération mettra toujours en place ce qu’il faut pour que nous ne soyons pas ridicules à l’international», a-t-il conclu.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite