Baromètre Matin Libre (du 24 au 30 Décembre 2021)

9 490

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Clément Capo-Chichi

Et de deux pour la Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh). Mardi dernier, Clément Capo-Chichi a présenté aux députés l’état des droits de l’homme au cours des années 2020 et 2021. Comme en 2020, une place de choix a été accordée aux violences électorales qui ont engendré des morts. Pour la Cbdh, c’est une atteinte à la vie au même titre que les exécutions extrajudiciaires dont se rendent coupables des agents de la Police républicaine.

Wally Zoumarou

« Tout n’est pas forcément rose dans la gouvernance actuelle du Bénin ». Ainsi s’est exprimé le député Wally Zoumarou à l’occasion de la présentation du rapport 2020-2021 sur l’état des droits de l’homme au Bénin. Le député Br a pris le contre-pied de ses collègues qui trouvaient que la Cbdh a peint en noir l’état des droits de l’homme sous le régime de la Rupture. « Une grande partie de ce que fait le gouvernement est très bonne mais il y a des choses qu’on doit critiquer… », pense Wally Zoumarou.

Noël Chadaré

Le Secrétaire général de la Cosi-Bénin accueille favorablement l’augmentation des salaires annoncée par le gouvernement. Toutefois, Noël Chadaré veut voir l’effectivité avant d’y croire. Il espère que la revalorisation ne soit pas des miettes jetées aux travailleurs mais une augmentation substantielle à l’image des salaires politiques. Le syndicaliste affirme aussi avoir proposé au gouvernement de mettre le Smig à 60 000FCFA, au lieu des 40 000 Fcfa toujours en vigueur.

Bio Sounon Bouko

Il est le suppléant du député Adam Bagoudou. Ce dernier nommé ambassadeur du Bénin près l’Arabie Saoudite, Bio Sounon Bouko siège désormais au Parlement. L’ancien maire de Tchaourou a été reçu et installé dans ses fonctions par le Président de l’Assemblée nationale, mardi 21 décembre dernier.

Me Prosper Ahounou

C’est le combat de plusieurs décennies qui a porté ses fruits. La Maison de l’Avocat est enfin une réalité. Le bâtiment qui lui sert de siège a été inauguré mardi 21 décembre au Tribunal de Cotonou, en présence des ex- bâtonniers de l’Ordre des avocats. Tous ont salué la témérité de l’actuel Bâtonnier Me Prosper Ahounou qui a su concrétiser un rêve vieux de plus de 28 ans.

EN BAISSE

Adrien Houngbédji

A 79 ans, avec plus de 30 ans de vie politique à son actif, Adrien Houngbédji s’accroche encore au Parti du renouveau démocratique. Dimanche dernier, il a rempilé à nouveau à la tête du parti Arc-en-ciel. Cette énième reconduction est très mal vue par l’opinion publique qui pense que cela va en contradiction avec les valeurs d’alternance toujours prônées par Me Adrien Houngbédji.

Orden Alladatin

Le contenu du rapport 2020-2021 de l’état des droits de l’homme au Bénin déplaît à Orden Alladatin. Le député de la 16e circonscription électorale s’en est pris au Président de la Cbdh à propos des atteintes à la vie relevées par la Commission lors du processus électoral de 2021. Pour lui, en ne juxtaposant pas dans le rapport les destructions de biens privés ayant conduit les forces de l’ordre à l’usage de l’arme, la Cbdh se fait le perroquet des organisations internationales.

Moïse Kérékou

Suspendu depuis le 05 février 2021 pour avoir été candidat sur une autre liste, Moïse Kérékou a démissionné du parti Les Démocrates. Suite logique, selon lui, de sa suspension des activités du parti Les Démocrates. Il pourrait retourner à Fcbe ou même créer son propre parti.

Jonas Gbènamèto

Finalement, c’est la commune de Ouidah qui accueillera les installations d’envergure du projet Sèmè-City. Ceci, du fait que le gouvernement n’a pu trouver l’espace nécessaire qui abritera les infrastructures dans la commune qui porte son nom, Semè-Podji. Ainsi, à cause de l’indisponibilité des terres à Sèmè-Podji, le maire Jonas Gbènamèto voit lui échapper le projet qui devrait faire de sa commune un pôle d’innovations.

Julien Affovoh

Le Président de l’Union nationale des scolaires et étudiants du Bénin (Unseb) Julien Affovoh n’est plus libre de ses mouvements. Il a été interpellé par la Police dans la nuit du mardi 21 décembre 2021, une semaine après la bagarre sanglante entre les membres de l’Unseb et ceux de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb). La ministre de l’Enseignement supérieur avait alors instruit le Recteur de l’Uac aux fins d’identifier les auteurs de la bagarre sanglante qui a conduit nombre d’étudiants aux urgences.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite