6e édition des Olympiades Bountou : Les hostilités lancées avec 10 équipes sur la ligne de départ

247

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La 6e édition des Olympiades Bountou a pris son envol, jeudi 23 décembre 2021. Ceci, avec pour cadre, l’esplanade intérieure du stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou. 10 équipes sont alignées sur la ligne de départ avec pour même objectif, le titre.

Dragons, Eclaireurs (Littoral), Sagesse, Best Team (Atlantique), Scorpions (Mono), Tigresses (Couffo), Amazones (Zou), Apache (Collines), Caméléon (Ouémé) et Panthères (Plateau) sont les dix équipes qui vont l’assaut de la couronne de la 6e édition des Olympiades Bountou. Pendant deux jours, elles vont se livrer une bataille sans merci mais au finish, une seule va monter sur la plus haute du podium.

A l’ouverture de la 6e édition des Olympiades Bountou, la présidente de l’Association Bountou Sport (Abs) Monique Dougbadji, a laissé entendre que les Olympiades Bountou visent à travers ce tournoi national, à relancer ce jeu traditionnel au profit des femmes de tout âge et ainsi sauvegarder un patrimoine inaliénable de la culture nationale. Selon ses dires, il s’agira spécifiquement de sauvegarder le Bountou, jeu séculaire en voie de disparition, en qualité de discipline du patrimoine culturel béninois et africain, de restaurer le Bountou au rang des disciplines de sport d’entretien, d’engager les filles et les femmes au Bénin à une pratique modernisée du Bountou, activité favorable à l’entretien de leur forme physique et de leur belle silhouette, d’utiliser les Olympiades Bountou comme un créneau pour faire prospérer les questions de Genre, notamment les défis liés au leadership féminin et à l’autonomisation de la femme, de sensibiliser les jeunes filles par le biais de cette saine distraction qu’est, par définition, le Bountou, sur les questions de santé sexuelle et reproductive. «Ce jeu, longtemps perçu comme un jeu d’enfant pratiqué par la gent féminine est devenu aujourd’hui une discipline  sportive complète et se joue en équipes», souligne-t-elle avant de souhaiter une bonne compétition aux différentes équipes.

Parrain de cette 6e édition, Jacques Ayadji, président du parti Moele-Bénin a félicité le travail qu’abat la présidente Monique Dougbadji à la tête de cette Association mais surtout pour le rayonnement de cette discipline ludique au Bénin. Pour sa part, Fernando Hessou, secrétaire général du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), a invité les unes et les autres au travail afin que le Bountou béninois soit au rang du Congo. A l’en croire,  au Congo, le Bountou prend de l’ampleur et même dans la sous région. « Essayez de soutenir le seul sport féminin africain…», a-t-il invité. Rappelons que l’équipe championne de cette 6e édition sera connu, ce vendredi 24 décembre 2021, au terme de la finale qui va opposer les deux meilleures issues des demi-finales.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite