7ème Congrès ordinaire de la Csa-Benin: Anselme Amoussou reconduit pour 5 ans

357

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Benin), Anselme Amoussou bénéficie à nouveau de la confiance de ses pairs pour conduire les destinées de la centrale syndicale pour les cinq prochaines années. Au terme des travaux du 7ème Congrès ordinaire de la Confédération syndicale, le syndicaliste a été réélu pour un nouveau mandat.

 

Les membres syndiqués de la Csa-Benin renouvellent leur confiance à Anselme Amoussou. Réélu secrétaire général de la confédération syndicale vendredi, 17 décembre 2021 à l’issue du 7eme Congrès ordinaire, Anselme Amoussou est reconduit pour un nouveau mandat de 5 ans. « La reconversion du Mouvement syndical pour Renforcer le pouvoir social des travailleurs», tel est le thème du Congrès qui s’est déroulé à la Bourse du travail à Cotonou.   Le nouveau bureau confédéral est composé de  vingt-sept (27) membres. Le Secrétaire général de la CSA-Bénin réélu sera aidé dans ses tâches  par trois (3) secrétaires généraux adjoints. Le premier secrétaire général adjoint est  Richard d’Almeida, également reconduit à son poste par les congressistes. Le deuxième secrétaire général adjoint échoit à Michel Zohonkon.  Le poste du troisième secrétaire général adjoint est occupé par Paulette Djossa. « Je mesure le poids de la confiance que les camarades m’ont  fait. Je suis satisfait de cette confiance renouvelée par les camarades. Mais je mesure également en même temps que c’est une charge supplémentaire  pour m’appeler à faire davantage que ce nous avons fait les cinq ans passés » a déclaré Anselme Amoussou après sa réélection.  Pour Anselme Amoussou, «les organisations syndicales du Bénin doivent reconnaître qu’il existe chez nous une crise de confiance et de légitimité et que les modes traditionnels de gestion de nos organisations doivent changer».  « Il nous faut oser sortir des sentiers battus pour affirmer notre pertinence et notre capacité d’adaptation… C’est non seulement une question de survie pour le mouvement syndical mais aussi une question de respect et de fidélité envers les travailleuses et les travailleurs qui nous accordent leur confiance » a lancé le responsable syndical.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite