Des entraîneurs aguerris sur l’athlétisme et le Bocce: Pari réussi par Yaya Moustapha et son équipe

447

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après l’installation des structures annexes à Kpomassè, Sakété, Ifangni et  Akpro- Missérété, Spécial Olympics Bénin et son Directeur national Yaya Moustapha ont mis le cap sur le département des Collines et précisément à Savalou pour redynamiser leur structure décentralisée. Ceci,  à travers une formation organisée et dirigée par la Directrice des sports, Sitou Rafiatou.

 

Conformément à son programme d’activité, Spécial Olympics Bénin poursuit sa mission d’implanter ses structures décentralisées et former ses entraîneurs dans les départements où ils sont installés. Après la période de Covid-19 qui a empêché d’effectuer les différentes activités sur l’ensemble du territoire national, place est désormais faites aux activités afin de rattraper le temps perdu.

Ainsi,  pour la reprise des activités, Spécial Olympics Bénin a organisé une formation à l’attention de ces différents entraîneurs situés dans la commune de Savalou. Sitou Rafiatou, Directrice des sports de Spécial Olympics Bénin a montré l’importance de cette formation aux nouveaux entraîneurs. Car, selon ses dires, ce n’est pas tout le monde qui peut s’occuper des personnes qui vivent avec des situations de handicap. Pour elle, il faut avoir une certaine disposition pour prendre soin de ces personnes afin de leur montrer leur importance dans la société.

«On ne met pas n’importe qui en compétition contre n’importe qui. Il faut pouvoir les catégoriser compte  tenu de leurs niveaux de déficience et de leur performance en athlétisme afin de les utiliser sur la piste», a-t-il signifié. Quant à la discipline de bocce, c’est une activité purement réservée à Spécial Olympics Bénin. Au cours de cette formation, Sitou Rafiatou a expliqué aux stagiaires les spécificités de cette discipline qui s’apparente un peu au jeu de pétanque mais qui a ses propres caractéristiques, en témoignent la taille de la boule, la taille du cochonnet, et la manière de jouer.

Les nouveaux encadreurs sportifs ont salué leur formatrice qui leur a donné le nécessaire pour s’occuper des enfants avant de promettre à l’institution de faire bon usage des acquis de cette formation afin que la commune de Savalou ait des athlètes qui feront la fierté du pays. Rappelons que plusieurs autres formations seront dispensées à l’endroit des différents encadreurs sportifs dans les jours à venir afin que le Bénin puisse prendre part aux Jeux mondiaux de 2023 avec un nombre impressionnant d’athlètes.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite