31ème session ordinaire du Conseil des ministres de la Cipres: Adidjatou Mathys réélue à l’unanimité

310

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Zoom sur les principales décisions du Conseil des ministres)

Le Conseil des ministres de la Conférence internationale de la prévoyance sociale (Cipres) a tenu sa 31ème session ordinaire ce jeudi, 16 décembre 2021 à l’hôtel Novotel à Cotonou. Ceci, à la suite de la Réunion des experts qui a démarré depuis le mardi, 14 décembre 2021. Au terme des travaux, la ministre béninoise du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys a été réélue à l’unanimité. D’importantes décisions ont été également prises…

 

Le ministre d’Etat en charge du développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané a procédé à l’ouverture des travaux de 31ème session ordinaire de la Conférence internationale de la prévoyance sociale (Cipres). Dans son allocution, l’autorité ministérielle a évoqué la nécessité pour les Etats membres de la Cipres d’œuvrer à l’instauration du système de couverture maladie universelle, à la promotion du secteur de la prévoyance sociale, à l’extension de la couverture sociale aux populations actuellement non couvertes, à la sauvegarde des droits acquis par les travailleurs migrants, la bonne gouvernance des organismes de prévoyance sociale. Selon le ministre Abdoulaye Bio Tchané, l’Afrique a la couverture de protection sociale la plus faible du monde soit moins de 17,8% de la population totale de la zone Afrique par rapport à la moyenne mondiale qui est de 45% et la zone Cipres se retrouve à environ 10% de couverture. L’autorité ministérielle a invité le Conseil des ministres à proposer des solutions simples, innovantes en phase avec les réalités socio-économiques des pays concernés afin d’impacter qualitativement et quantitativement le niveau de vie des populations. Quant à la ministre Adidjatou Mathys, elle a souligné la nécessité pour les organismes de prévoyance sociale de s’adapter au contexte de pandémie de la Covid-19 pour faire face courageusement aux réalités et relever les défis qui se révèlent. Au terme des travaux du Conseil des ministres, les membres de la Conférence ont donc renouvelé leur confiance à la ministre béninoise du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys qui a été réélue à l’unanimité pour conduire les destinées de l’institution en 2022. Prenant la parole, elle a réitéré son engagement à œuvrer pour le rayonnement de l’institution.

Zoom sur les grandes décisions du Conseil des ministres

A l’issue du Conseil des ministres, d’importantes décisions ont été prises. Il s’agit entre autres de l’adoption du compte rendu de sa 30ème session ordinaire tenue par visioconférence le 29 juillet 2021 à Cotonou, de l’examen et adoption du rapport du Commissaire aux Comptes et des états financiers de l’exercice clos au 31 décembre 2020 ainsi que des projets de plan d’actions et de budget de l’exercice 2022. Notons que ce budget a été arrêté en recettes et en dépenses à la somme de : deux milliards trois cent soixante-six millions cent mille (2 366 100 000) FCFA. Il a été également procédé à l’adoption du rapport annuel 2020 ainsi qu’à la nomination des membres de la Commission de Surveillance de la Prévoyance Sociale sans oublier le point sur la situation des contributions des Etats membres au budget de la Conférence, l’examen et l’adoption du projet de procédure de désignation des membres de la Commission de Surveillance de la Prévoyance Sociale de même que du projet de contrat d’objectifs à assigner à la Commission de Surveillance de la Prévoyance Sociale. Le point des diligences dans le cadre de la mise en place effective du Fonds d’Investissement Africain (FIA) des organismes de prévoyance sociale et sur l’état d’avancement de la révision du plan comptable de la Conférence, le Compte rendu du colloque sur la couverture sociale des indépendants et des acteurs du secteur informel sont entre autres points également abordés. Ainsi, il a été décidé de la tenue de la 33 ème session ordinaire du Conseil des Ministres au Burkina Faso, conformément à l’article 8 du Traité révisé tandis que le Togo abritera la 32ème session ordinaire au mois de juin 2022. L’inauguration du Siège aura lieu en marge de ladite session. Pour la présidente du Conseil des ministres de la Cipres, toutes les décisions prises sont importantes et opportunes pour permettre l’adaptation des prestations aux besoins nouveaux dont la problématique de l’élargissement du champ de la protection sociale à toutes les catégories de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite