Licenciement collectif au ministère des transports: Ça grogne à la Direction des infrastructures

426

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des bruits de bottes se font entendre à la Direction des infrastructures du Ministère des infrastructures et des transports. Suite à leur licenciement collectif, des agents d’appui de la direction des infrastructures ont exprimé leur mécontentement tout en remettant en cause la procédure de leur licenciement. Renvoyés au chômage depuis le 1er décembre à travers une notification de fin de contrat, ces agents déplorent “qu’au nom d’une réforme, qu’on viole les accords internationaux“, selon les informations de beninwebtv. « On apprend que les réformes ont été mises en place par le ministre Hervé Hêhomey. Est ce qu’il faut faire des réformes pour résilier les accords internationaux, violer les accords internationaux ? C’est la question que chaque béninois doit poser au président de la République » déclare Pierre Oké Gnonlonfoun, porte-parole des agents licenciés. Selon la même source, dans un accord datant de 1997, il est établi que les départements des travaux publics s’érigent en entreprise d’Etat à qui on donne des contrats d’exécution des travaux d’entretien des routes et dessertes rurales. « Mais curieusement, précise Oké Gnonlonfoun, le ministre des infrastructures affirme que l’IGF lui a dit que les départements ne peuvent plus manipuler l’argent. Dans la foulée, on leur notifie que leur contrat prend fin le 1er décembre. Malgré cette cessation de contrat, ces agents continuent de faire acte de présence et ont saisi la main d’œuvre qui les a conviés le 28 Décembre prochain » informe beninwebtv. Pour ces agents, il ne revient pas au ministre de résilier des accords signés avec la banque mondiale mais plutôt au chef de l’Etat. Sans salaire depuis six mois, ils en appellent à la médiation du Chef de l’Etat afin de solutionner la situation.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite