Emission radiophonique “Atchakpodji“ à Toffo: Ceradis mobilise les leaders religieux contre les VBG

442

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Une initiative qui a reçu l’onction du roi de Toffo)

Dans le cadre de la campagne “16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre“, le Centre de réflexions et d’actions pour le développement intégré et la solidarité (Ceradis-Ong) a initié une série d’actions de sensibilisation des leaders religieux et têtes couronnées de la commune de Toffo sur les violences faites aux femmes. Ceci, en partenariat avec Cuso International. Et à travers une émission radiophonique intitulée “Atchakpodji“ sur la radio Sèdohoun ce mardi, 14 décembre 2021, un appel fort a été lancé en présence du Roi de Toffo…

 

“Les leaders religieux disent Halte aux violences basées sur le genre“, c’est le thème autour duquel se sont articulés les échanges au cours de l’émission radiophonique “Atchakpodji“, réalisée par la radio Sèdohoun. Une émission qui a mobilisé les dignitaires, leaders religieux ou encore des chefs coutumiers ainsi que le Roi de Toffo autour de la thématique liée aux violences faites aux femmes. Selon Nourou Adjibadé, Directeur exécutif de Ceradis-Ong, les cibles, notamment les leaders religieux ont été choisies en raison de leur ancrage et de leur aura au sein des communautés locales. Ceci, dans l’optique de maximiser l’impact. A l’en croire, ces derniers ont été également sensibilisés sur le contenu de la loi 2011-26 portant prévention et répression des violences faites aux femmes. Des cas de violences basées sur le genre dont le mariage forcé et/ou précoce, les violences conjugales aux dispositions pénales notamment les peines d’emprisonnement, les amendes, les populations ont été outillées sur l’arsenal juridique protégeant les droits de la femme au Bénin. Quant à Elodie Megnissè de Cuso International, elle a souligné la nécessité de l’implication des leaders religieux dans la lutte contre les Vbg à Toffo où la situation interpelle. Parole a été donnée ensuite aux hommes qui ont admis qu’il est nécessaire de renoncer aux violences faites aux femmes même si certains estiment que les responsabilités sont partagées. A leur prise de parole, les femmes ont vidé leur sac. Brimées dans leurs droits et parfois sans aucun pouvoir de revendiquer quoi que ce soit, elles ont exprimé leur cri de détresse. “La femme est un être humain qu’il faut respecter. Aujourd’hui, il n’y a aucune considération à l’égard des femmes. La femme est une  compagne, une confidente avec qui il faut discuter des projets d’avenir“ a fait savoir une femme, visiblement révoltée. A une autre d’estimer que tout homme qui connaît le sens de l’amour ne saurait faire du mal à une femme qui a abandonné ses parents pour le rejoindre. “Dieu comble toujours les hommes qui respectent et protègent les droits de la femme mais il punit les auteurs des violences faites aux femmes sans qu’ils ne s’en rendent compte“, a lancé Micheline Agbato, une autre participante. Entre autres conséquences abordées au cours des échanges, des conséquences physiques, psychologiques, l’impact sur l’avenir et l’éducation des enfants, l’infidélité, le divorce etc.

 Le roi et les autorités locales s’engagent…

Participant également à l’émission radiophonique, le Chef d’arrondissement de Toffo-centre, Nicolas Sessou a témoigné sa gratitude à Ceradis-Ong pour l’initiative qui, selon lui, est la bienvenue. Il a, par ailleurs, évoqué la nécessité de poursuivre la lutte contre les Vbg afin que les femmes soient réellement protégées conformément aux dispositions légales. Toute chose qui participe à leur plein épanouissement. Le roi de Toffo, très ravi de l’initiative, s’est également acquitté d’un devoir de reconnaissance à l’endroit de Ceradis et Cuso International. “La femme souffre énormément et il importe qu’elle soit délivrée et protégée“ a lancé la tête couronnée. Il a, par ailleurs, lancé un appel aux populations de Toffo afin qu’elles s’éloignent des violences faites aux femmes. Ceci, pour l’harmonie et la quiétude dans les ménages.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite