Couffo: La DDPR garantit une période de fin d’année paisible pour les populations

254

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Aplahoué, 15 Déc. 2021 (ABP)-Le directeur départemental de la police républicaine du (DDPR-Couffo) Séraphin Lossikindé, commissaire principal de la police a, au cours de la douzième réunion ordinaire de la Conférence Administrative Départementale (CAD) présidée par le préfet Christophe Mègbédji, tenue ce mercredi, dévoilé le plan mis en place par sa direction en ces périodes des fêtes de fin d’année pour assurer la quiétude des populations.

 

Selon le commissaire principal de la police, la ddpr-Couffo, a déjà lancé ses réseaux de renseignements dans toutes les communes du département afin de collecter les informations liées à l’insécurité et de prendre des mesures adéquates. Il a ajouté que sa direction a reçu un peloton d’intervention et de sécurisation composé de trente (30) agents juste pour renforcer les unités territoriales. Aussi, la direction a reçu deux unités spéciales de surveillance de frontière composées chacune de onze (11) éléments pour la sécurisation des frontières a précisé Séraphin Lossikindé.

Le ddpr-Couffo, a informé que depuis le mois d’octobre jusqu’à la date d’aujourd’hui, plusieurs formations ont été organisées au profit des fonctionnaires de la police sur la déontologie et l’éthique policière et la coproduction de la sécurité pour ce qui concerne les élus locaux. Les Officiers de la Police Judiciaire (OPJ) selon Séraphin Lossikindé, ont également suivi des formations pour une meilleure qualification des infractions liées aux Violences Basées sur le Genre (VBG) et la santé sexuelle de la reproduction des adolescents et des jeunes (SSRAJ).

Pendant ces périodes les unités de police vont multiplier et renforcer les patrouilles de jour comme de nuit et procéder à des fouilles systématiques à des heures tardives dans la nuit, a fait savoir le patron de la police républicaine du Couffo. Il a indiqué que l’opération coup de poing a déjà commencé pour détruire les ghettos et cibler les cachettes des produits psychotropes.

  1. Lossikindé a rassuré les membres de la CAD que les unités frontalières ont été instruites pour interdire l’importation des produits dangereux tels que les pétards dans le département.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite