Ouverture du Centre international de formation en pétanque: Une fin de stage célébrée dans la convivialité

345

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’utile à l’agréable, le promoteur du Centre international de formation en pétanque (Cifop), l’honorable Gilbert Bagana a su bien trouver l’alchimie appropriée. Ceci, en permettant à ses invités de la Fédération internationale des sports boules et jeux provençal et aux participants à la formation des éducateurs en pétanque de rentrer chez eux tout en ayant en esprit d’avoir partagé ou gagné un plus à Djadjo-Calavi.

 

Après l’effort, c’est le réconfort, dit-on. C’est dans ce cadre que le promoteur du Cifop, l’Honorable Gilbert Bagana a offert un dîner aux participants à la formation (du 5 au 7 décembre 2021), ainsi qu’à ses invités. Puisque, pendant trois jours, arbitres, boulistes, encadreurs et autres maillons de la chaîne de pétanque ont su profiter de l’expertise du PDG du Centre international d’enseignement en pétanque (Ciep) Claude Rauly. Pour l’Honorable Gilbert Bagana, ce n’est qu’un début de processus. «Nous allons continuer parce que, ce que nous avons allumé, il faut l’entretenir. La flamme ne doit pas s’éteindre», dit-il. «Tout ce qui a été donné comme connaissance doit être entretenu et nous avons la chance d’avoir avec nous Guy Tronou. C’est une chance pour l’Afrique», a ajouté le promoteur du Cifop. «Avec le Label Officiel CIEP, nous allons rayonner dans la sous-région», a-t-il souhaité.

«Je suis content d’avoir participé à l’ouverture du Cifop qui contient ‘’un petit boulodrome d’arrondissement’’. En France, des départements rêvent d’avoir le même. Dans le monde, des pays veulent avoir le même», a indiqué Claude Azéma, président de la Fédération internationale de pétanque et jeu provençal. Il invite la Fédération béninoise de pétanque à profiter de ce joyau afin de faire progresser la pétanque avec la construction des écoles. Il n’a pas manqué de féliciter le promoteur l’Honorable Gilbert Bagana pour avoir eu cette vision de créer ce prestigieux centre qui sera bénéfique au Bénin mais aussi aux pays de la sous-région.

Notons qu’avant leur départ pour la France, l’Honorable Gilbert Bagana a offert des présents à ses invités, Claude Rauly et Claude Azéma, en guise de souvenir.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite