Centre international de formation en pétanque : L’He Gilbert Bagana offre un joyau aux amoureux des boules

516

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Bénin dispose désormais d’un Centre international de formation en pétanque. Un joyau mis à la disposition de la jeunesse béninoise, œuvre de l’Honorable Gilbert Bagana. La cérémonie officielle d’ouverture du centre a eu lieu, samedi 4 décembre 2021, par le Ministre des sports Oswald Homeky en présence du président de la Fédération internationale des sports boules et jeu provençal, Claude Azéma.

Situé à Agori-Djadjo dans la commune d’Abomey-Calavi, le Centre international de formation en pétanque (Cifop) est un joyau mis à la disposition de la jeunesse boulistique béninoise. Un complexe de formation des entraîneurs, des boulistes, des juges et des administratifs de la pétanque qui va contribuer à l’essor de la discipline au Bénin. «Suite à un rêve qui est devenu une réalité, l’He Bagana a mis à la disposition de la jeunesse béninoise en général et à tous les amoureux du fer rond en particulier, ce complexe qui désormais doit combler un vide créé par le manque de centres de formation pour les cadres devant animer le sport pétanque au Bénin et dans la sous région», a laissé entendre Guy Tronou, président du Comité d’organisation. Pour l’He Gilbert Bagana, cette réalisation vient en appui au projet du gouvernement béninois dans le cadre de la construction du boulodrome aux normes internationales devant abriter le championnat du monde 2022 de pétanque au Bénin. «Ce site est magnifique. C’est quelque chose d’exceptionnel. C’est le seul centre en Afrique. En France, il n’y a aucun centre de ce genre qui fait de la formation», a confié le président Claude Azéma.

Procédant à la cérémonie d’ouverture du Centre, le Ministre des sports a félicité l’He Gilbert Bagana pour ce joyau mis à la disposition de la jeunesse béninoise. «Ce joyau va régler beaucoup de problèmes», dira donc le Ministre Homeky. Pour le patron des sports, créer un centre où on peut former aussi bien les sportifs, encadreurs et les administratifs est une étape obligatoire pour aller au professionnalisme. «Je veux vous remercier d’avoir compris cette vision du gouvernement béninois», a-t-il conclu. Notons qu’au cours de cette cérémonie que le Cifop a signé une convention avec Label Officiel CIEP dont le siège est basé à Sergines en France.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite