Validation des décrets sur des installations classées et pollution des sols: Enabel œuvre pour la protection de l’environnement

324

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Agence belge de développement (Enabel), à travers son Projet d’appui au développement du secteur portuaire (PASport), appuie le processus d’élaboration et d’adoption des décrets portant régime des installations classées et pollution des sols au Bénin. Ceci, en application de la loi-cadre sur l’environnement. Ainsi, du mardi, 30 novembre au vendredi, 03 décembre 2021, les acteurs concernés prennent part à un atelier de validation desdits décrets à l’hôtel No stress de Grand-Popo…

 

Quatre jours durant, des cadres de plusieurs ministères et acteurs de la société civile sont conviés à l’atelier de validation de deux décrets importants sur la protection environnementale au Bénin. Il s’agit des décrets portant régime des installations classées pour la protection de l’environnement (Icpe) et pollution des sols en application de la loi-cadre sur l’environnement. Une loi adoptée depuis 1999 sans que de principaux décrets d’application ne soient pris à ce jour. Un vide juridique qu’il faudra combler. L’objectif du présent atelier est donc de relire, corriger et compléter les projets de décret portant sur les Icpe et la pollution des sols en vue de leur adoption.  Il est donc question de restituer aux participants, les projets de décret pour recueillir leurs amendements. A en croire Armand Aguidi, Représentant d’Enabel, il s’agit de deux décrets importants mais qui, depuis une vingtaine d’années, n’ont pas été pris. L’Agence belge de développement a donc été sollicitée par la Direction générale de l’environnement et du climat (Dgec) pour accompagner le processus d’élaboration et d’adoption des décrets. Selon ses propos, il importe de mettre à la disposition du public notamment les acteurs économiques, une règlementation claire, actualisée. Quant au Directeur de la gestion des pollutions et des nuisances à la Dgec, Bossou Bertin, il s’est acquitté d’un devoir de reconnaissance à l’endroit d’Enabel qui appuie le processus depuis 2020 avant de souligner que l’adoption desdits décrets s’inscrit dans la dynamique d’amélioration de la règlementation en matière d’environnement.  Dans son intervention, Dr Donoumassou Pulchérie estime que les présents décrets permettront de mieux lutter contre la dégradation du sol, des sols arables, l’usage des intrants interdits, non homologués et obsolètes. Avec ces textes, le gouvernement pourra protéger efficacement le sol et offrir un cadre de vie sain aux populations, rassure-t-elle. Notons qu’Enabel intervient au Bénin depuis plus de 20 ans, dans plusieurs domaines dont celui de la promotion du secteur privé. Elle a décidé, dans le cadre de son nouveau Programme de Coopération bilatérale bénino-belge pour la période 2019-2023, d’appuyer la République du Bénin dans le renforcement du positionnement concurrentiel du Port de Cotonou en facilitant les investissements, en renforçant les compétences de différents acteurs et en travaillant sur l’aspect environnemental.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite