Poursuivis pour terrorisme et atteinte à la sureté de l’Etat: La Criet libère 6 détenus

2 056

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a procédé à la libération de 6 prisonniers ce lundi 29 novembre 2021. Les mis en cause avaient été détenus, suite aux violences qui ont émaillé la présidentielle d’avril 2021.

 

Poursuivis pour des faits présumés de terrorisme et d’atteinte à la sureté de l’Etat, les 6 prévenus libérés par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme font parties des personnes interpellées et détenues à la suite de la présidentielle 2021. Un scrutin marqué par des violences, avec à la clé, des arrestations d’opposants considérés comme les instigateurs des mouvements de protestation. Les personnes ainsi libérées représentent la quatrième vague des personnes mises en liberté provisoire dans la foulée de libérations d’opposants. Elles ont été placées sous contrôle judiciaire et doivent désormais répondre aux convocations des juges en cas de nécessité.  Elles sont également interdites de sortie du  territoire national jusqu’au verdict de la cour dans les dossiers de la poursuite. Cette vague de libération  intervient au lendemain de la rencontre de l’ancien chef d’Etat, Boni Yayi avec son successeur et au cours de laquelle, il a adressé à Patrice Talon, la requête entre autres de libération des prisonniers politiques. L’on se demande si cette vague de mise en liberté provisoire est la suite logique du tête-à-tête entre les deux hommes.

 

Mike M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite