Ouvrage “L’heure de l’Afrique“: Khaled Igue évoque l’urgence de l’industrialisation de l’Afrique

381

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Banquier d’affaires et de développement, Khaled Igue lance un appel vibrant aux décideurs et citoyens africains à travers son ouvrage “L’heure de l’Afrique“. Dans le cadre de la tournée de promotion de l’ouvrage prévue du 29 novembre au 04 décembre 2021, le président du Think Tank “2030 Afrique“ a tenu une séance d’échanges avec des opérateurs économiques et autres acteurs ce mercredi, 30 novembre dans les locaux de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin. L’occasion pour Khaled Igue d’évoquer la nécessité pour l’Afrique d’accélérer la marche vers l’industrialisation…

 

Préfacé par Abdou Diouf, ancien Président du Sénégal et Hervé de Charrette, “L’heure de l’Afrique“ est un ouvrage de 171 pages et comportant deux grandes parties notamment l’état des lieux et blocages du développement africain et les propositions d’un développement africain par les africains. A travers cet ouvrage, Khaled Igue plaide pour un développement durable et inclusif de l’Afrique grâce à l’industrialisation. A l’en croire, il s’agit d’un plaidoyer important étant donné que l’un des plus grands enjeux de l’Afrique reste et demeure la création d’emplois pour sa jeunesse. Avec une population de plus d’un milliard d’habitants dont 70% sont des jeunes de moins de 25 ans, l’Afrique fait face à un défi sans précédent. Si la démographie africaine reste une préoccupation, il n’existe aucun modèle économique qui soit en phase avec les défis, déplore Khaled Igue. Pour lui, la voix du salut réside dans l’industrialisation de l’Afrique. Il importe que l’Afrique se dote des moyens, des industries capables de transformer ce qu’elle produit, ses matières premières. Et pour y arriver, l’énergie et les investissements sont indispensables. Des solutions ont été proposées d’ailleurs par le jeune banquier d’affaires dans son ouvrage. De l’identification et de l’investissement dans les secteurs d’avenir à la mobilisation des ressources sans oublier la construction du Triangle de ressources, Khaled Igue a donné des pistes de solution pour un développement de l’Afrique par les africains. Selon l’auteur de l’ouvrage paru aux éditions Hermann, il urge d’amorcer la marche vers la création des industries de transformation, des entreprises qui durent dans le temps et surtout travailler dans une synergie d’action pour plus de compétitivité. Sommes-nous équipés pour l’industrie de demain ? s’est-il interrogé pour souligner l’épineuse question de l’adéquation emploi-formation. A l’en croire, l’Afrique a besoin de nouvelles compétences dans la robotique, l’ingénierie, la mécanique etc. De plus, l’Afrique se doit de mettre en place de véritables Fonds d’investissement pour soutenir les industries locales. Dans son intervention, le premier vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), Casimir Migan a également souligné l’urgence de voir les choses autrement en Afrique, de se rendre à l’évidence qu’aucun pays ne se développe sans l’industrie. Le gouvernement béninois est dans une dynamique d’industrialisation avec des réformes amorcées depuis peu, se réjouit-il. Selon ce dernier, l’institution consulaire est plus que convaincue de la nécessité d’aller vers l’industrialisation et s’y active. “Il faut agir vite et tout de suite“, a-t-il lancé. Notons que la campagne de promotion de l’ouvrage se poursuit au Bénin jusqu’au 04 décembre prochain.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite