Travaux routiers: Les règles de mise en œuvre du marquage au sol

491

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les travaux d’infrastructures routières entrepris depuis maintenant plusieurs années par le gouvernement en place, sont un grand pas vers le développement de notre pays et l’amélioration des conditions de vie du peuple béninois et de ses visiteurs. Le Bénin change, se bonifie et il faut accompagner et apporter notre contribution à cette transformation. Nous parlerons cette fois du marquage au sol qui est un élément aussi important que tous les autres thèmes abordés les semaines précédentes.

 

Appelé aussi signalisation horizontale, l’expression “marquage au sol” regroupe l’ensemble des indications manifeste qui sont apposées directement sur la chaussée. Il sert à réduire significativement le risque d’accident, à avertir et à assurer la sureté de la route. Ce marquage est crucial pour la sécurité des usagers et capital pour ceux qui souhaite passer le code. Du fait qu’il joue un rôle multiple, il est donc important qu’il soit réalisé en respectant des normes strictes et un mode opératoire précis.

On compte plusieurs techniques d’application et de nombreux produits de marquage au sol. Afin d’assurer la sécurité des usagers de la route, il convient idéalement de bien choisir la peinture routière et de savoir l’appliquer. Le choix d’un enduit de marquage est conditionné avant tout pour la durabilité voulue, la technique de mise en œuvre, l’efficience souhaitée et du type de voirie à réaliser.

Pour qu’il soit conforme et remplisse ses fonctions, le marquage routier doit respecter plusieurs critères de performance :

  • Le mode d’application (coulé, projeté, extrudé ou manuel)
  • La consistance sur le sol doit être d’environ 2 mm pour 3 à 5 kg d’enduit à froid appliqué par m² et de 5 à 8 kg d’enduit à chaud appliqué par m² en fonction de l’état du sol.
  • En fonction du trafic, un marquage réalisé dans les règles, dure normalement entre 5 et 8 ans.
  • La peinture routière doit s’appliquer à dosage moyen de 500 à 700 gr/m²
  • La réussite à tous les tests : essai de rétro réflexion, classe d’adhérence (glissante), essai sur la couleur et la luminescence car de jour ou de nuit, le marquage doit être visible.

La signalisation horizontale ou le marquage au sol est sur la voirie un élément important pour la sécurité routière et ne doit en aucun cas être réalisé avec de la négligence, des produits non conformes et des ouvriers peu qualifiés ou pas du tout. Notre sérénité en dépend. L’expansion routière représente un avantage économique et social sans contexte pour notre pays mais doit se faire sérieusement avec la plus grande technicité. Le Bénin et les Béninois le méritent amplement.

Ce sujet a été proposé par Ousman HASSAN, Directeur de VRD Consulting,  ancien superintendant VRD/SITE DEV, responsable du lot STRF, chargé de la supervision des entreprises Sogea, Eiffage pour EURODISNEYLAND IMAGINEERING France, ancien conducteur de travaux principal chargé des travaux VRD La Celtique TP sous-traitant pour des entreprises tels que Bouygues construction, Les Maçons parisiens, Pradeau Morin, Eiffage construction, Rabot Dutilleul Construction, Urbaine de Travaux … ancien Conducteur de travaux, responsable adjoint du site BVC chez CAPOCCI en groupement Eiffage et Razel-Bec pour les travaux de terrassement des 32 bassins de stockage de l’ITE, des puits de sortie, creusement de gare Brie-Villiers-Champigny sur la ligne 15 sud lot T2B pour la société du Grand Paris, ingénieur OPC chez Segula Technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite