Ouèdo/Epp Djigbo-Hounhouè: La Fondation Moov Africa et l’App/Sp Bénin offrent des kits scolaires

182

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En prélude à la célébration de la Journée mondiale de l’enfance, chaque 20 novembre, la Fondation Moov Africa et l’Association des professionnels des pains sucrés et des produits de pâtisserie du Bénin (App/Sp Bénin) sont descendus, vendredi 19 novembre 2021, dans plusieurs orphelinats et écoles publiques les bras chargés de cadeaux. L’Epp Djigbo-Hounhouè de Ouèdo, commune d’Abomey-Calavi, est la dernière étape de cette journée marathon.

 

La Fondation Moov Africa a marqué d’une pierre blanche la Journée mondiale de l’enfance. A cet effet, elle a reçu l’accompagnement de l’Association des boulangers et pâtissiers du Bénin. Une action conjointe qui a permis à des orphelinats et écoles primaires publiques de disposer de vivres et de kits scolaires dans le cadre de l’initiative “Main dans la main”. A l’école primaire publique de Djigbo-Hounhouè, arrondissement de Ouèdo, commune d’Àbomey-Calavi, c’est 100 kits scolaires composés de sacs griffés Moov Africa, de cahiers, stylos, vrais dessinateurs, ardoises, craies et autres qui ont été remis à la direction de l’école pour être distribués aux apprenants.

 « Nous sommes là dans le cadre de la Journée mondiale de l’enfance, le 20 novembre de chaque année. A cet effet nous avons sollicité l’aide et l’appui des boulangers du Bénin. Ils se sont mobilisés pour nous donner beaucoup de pains, pains sucrés, salés, croissants, sandwichs…, ils nous ont donné beaucoup de choses qui nous permettent de pouvoir faire une activité envers les enfants à l’occasion de cette journée », a laissé entendre la Secrétaire exécutive de la Fondation Moov Africa Dolorès Chabi-Kao.  Pour elle, ce n’est pas que l’argent qu’on donne. Et c’est, selon ses dires, le concept développé par l’initiative “Main dans la main” de la Fondation Moov Africa. « Nous avons demandé aux boulangers, vous vendez du pain, c’est sûr que vous devez avoir du pain et vous ne savez pas quoi en faire. Et spontanément, du fond du cœur, ils nous ont dit, on va donner du pain. Donc on a mobilisé beaucoup de pains aujourd’hui, vraiment des quantités énormes de pains qu’on a été déposé dans des orphelinats et on en a profité pour sortir, au niveau des stocks de la Fondation, des fournitures scolaires pour les enfants », a-t-elle précisé. Elle n’a pas manqué de remercier Marc Tèkolodjou, le jeune qui a sollicité l’aide de la Fondation Moov Africa pour venir au chevet des enfants de l’Epp-Djigbo-Hounhouè, à cause des conditions de vie difficiles des populations de cette localité déshéritée.

Pour Servais Padonou, le président de l’Association des boulangers et pâtissiers, c’est une manière d’encourager davantage le personnel enseignant. « Pour nous, c’est un engagement à travailler à venir à votre secours chaque fois que vous le souhaitez. Ce qu’on a vu nous a émus et partant de là, nous allons revoir notre dispositif d’accompagnement », a-t-il promis avant de remercier la Fondation Moov Africa. « C’’est grâce à Moov que nous sommes là en réalité et je tiens à le  remercier davantage parce que c’est par ce geste que nous avons compris que les gens souffrent quelque part et qu’ils sont dans le besoin de quelque chose que nous avons mais que nous ignorons en réalité l’importance du service que ça pourrait donner aux autres. Donc Je tiens à les remercier. C’est un bon partenariat et nous allons tout faire pour travailler dans le sens de la pérennisation et  ce qu’on a fait aujourd’hui doit être doublé, triplé pour les fois à venir », a-t-il rassuré.

« Nous sommes dans un milieu vraiment déshérité. Et ce que vous avez fait est une belle partition. Nous vivons avec des parents qui sont un peu diminués. Ce que vous avez amené, nous allons fait un bon usage avec l’Ape et nous prions Dieu pour qu’il y ait davantage la fois prochaine. La population souffre beaucoup, Pensez à nous davantage », a demandé Totin Cossi, le directeur de l’Epp/Djigbo-Hounhouè, qui manque de mots pour remercier les donateurs. Sunday Hounkpèvi, le président de l’Association des parents d’élèves (Ape) a aussi remercié très chaleureusement la Fondation Moov Africa et son partenaire, l’Association des boulangers et pâtissiers

Avec près de 350 apprenants, l’Epp/Djigbo-Hounhouè est composée de 6 classes, de Ci au Cm2. Mais depuis la création de l’école en 1993 jusqu’à ce jour, l’Etat reconnait uniquement 03 classes. Les trois classes restantes sont à la charge de l’Association des parents d’élèves (Ape). Le village Djigbo-Hounhouè est très enclavé et fait frontière avec la commune de Tori-Bossito. La population est majoritairement faite d’agriculteurs sans grands moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite