Le Pampec après les approches croisées multi-pays: Pérenniser et amplifier la dynamique de filière, l’autre défi

246

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A l’hôtel Bel Azur de Grand Popo, l’Ong internationale Acting for Life a organisé les 22 et 23 novembre 2021, un atelier multi pays autour du Projet d’appui aux métiers de la pierre et de l’écoconstruction. La rencontre a permis aux partenaires de mise en œuvre du Pampec sur les trois territoires : Bénin, Togo et Mali, de présenter ses premiers résultats, d’en partager les enjeux et d’en définir des pistes futures ; et ce avec des représentants des institutions nationales ou régionales en charge de la formation et de l’emploi, les collectivités locales, des organisations professionnelles, des Ongs, des jeunes et des partenaires techniques et financiers de manière à favoriser davantage les synergies d’intervention et les échanges de bonnes pratiques.

 

C’est en septembre 2019 que Acting for Life a démarré, grâce au soutien de l’Agence française de développement (Afd), le Pampec qui s’inscrit dans le cadre de ses activités d’appui à l’insertion socioéconomique des jeunes. En effet, ce projet terrain, par son approche, vise à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes dans le secteur du bâtiment par le développement d’une offre nouvelle de formation, un dispositif de suivi-insertion et l’appui au développement de filières territoriales d’écoconstruction au Mali, au Togo et au Bénin. Il est mis en œuvre avec trois partenaires locaux, l’Ong malienne APAPE/PH, l’Ong togolaise GEVAPAF et au Bénin, l’ACAD (Association des communes de l’Atacora-Donga) en lien avec 6 centres de formation. Bertrand Lebel, Directeur exécutif de Acting for Life fait sommairement le point des deux jours d’échanges et de travaux de l’atelier : « on a montré qu’on était capable à la fois de former des jeunes et de leur proposer des mécanismes d’insertion, on a partagé des éléments sur la réussite des formations, la capacité des jeunes à réussir ces formations, la capacité ensuite à s’insérer professionnellement, à trouver des chantiers ou soit s’insérer dans des structures plus grandes et à prendre des responsabilités. Le deuxième axe de travail a été sur le fait que s’il faut que ça réussisse, il faut aussi stimuler la demande en matière d’écoconstruction ; et donc là un des leviers, c’est la commande institutionnelle. Et donc on a pu voir au cours de cet atelier que nos partenaires dans les différents pays se sont mobilisés pour trouver des partenariats avec des collectivités locales, avec les services déconcentrés de l’Etat en adaptant des procédures d’appels d’offres et les sujets de financement, faire en sorte qu’il y ait des commandes qui portent sur des constructions éco construites, et donc favoriser du travail pour les jeunes que nous avons formés ». Des expériences pays partagées et des témoignages éloquents faits par des participants, le bilan de la mise en œuvre du projet sur les deux premières années est positif. En témoignent ces quelques chiffres avancés par M. Bertrand Lebel : « On a trois grands indicateurs : les jeunes qui suivent la formation totalement avec des taux d’abandon très faibles ; les taux de réussite pour obtenir soit la certification, soit le diplôme (on est dans l’ordre de 70 et 80%), et ensuite c’est le pourcentage des jeunes qui arrivent à développer une activité professionnelle dans ce domaine. Là, on n’est qu’au début mais les résultats préliminaires, avec les premières cohortes qui ont été formées, sont intéressants puisque là aussi on est dans des niveaux de 70 à 80% ». Sur le plan de la demande, on a pu noter que pour la construction d’infrastructures socio communautaires, de plus en plus, les collectivités locales optent pour les éco constructions, en pierre ou en Btc (briques en terre compressée). Eu égard à ces acquis, et vu que la durée du projet est de 3 ans, le Directeur exécutif de Acting for Life nourrit l’espoir qu’une dynamique de filière sera créée autour de l’écoconstruction sur les territoires d’intervention du Pampec.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite