Fixation fantaisiste des frais de dossier au Cep: Le Memp siffle la fin du rançonnement des parents

340

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Par un communiqué en date à Porto-Novo, du 24 novembre 2021, le ministre des enseignements maternel et primaire met en garde les directeurs et directrices d’écoles primaires, tant du public que du privé, qui rançonnent les parents d’élèves, en fixant de façon fantaisiste et selon leurs caprices, les frais de constitution des dossiers de candidature au Cep.

 

A travers  le communiqué, le Ministre des enseignements maternel et primaire signale qu’il lui est revenu avec insistance que certains directeurs /directrices d’école primaire, tant du public que du privé, rançonnent impitoyablement les parents d’élèves, en fixant de façon fantaisiste et selon leurs caprices, les frais de constitution des dossiers de Candidature au Certificat d’études primaires (Cep), allant de trois mille (3000) jusqu’à concurrence de dix mille (10.000) FCFA. Pourtant souligne le communiqué, les frais réglementairement fixés par la note de service n°2667/MEMP/DC/SGM/SP du 06 novembre 2017 et bien connus de tous sont constitués de relevé de notes 200F ;  inscription : 500F et frais d’établissement de la carte scolaire : 800F. Soit un montant total de mille cinq cents (1500) franc CFA. Le ministre met en garde donc contre tout greffage du montant des examens blancs à caractère facultatif, c’est-à-dire non obligatoire, sur le montant total précédemment rappelé et non modifiable à la hausse. Pour le ministre, ces manières de faire contrastent avec l’éthique et la morale professionnelle.  Pour mettre fin à de telles « pratiques dénuées de toute vertu, et qui s’avèrent préjudiciables aux efforts du gouvernement du Bénin à amoindrir les charges des parents d’élèves »,   Salimane Karimou demande instamment aux acteurs de l’école, notamment les chefs de régions pédagogiques (Crp), conjointement avec les Conseillers pédagogiques (Cp) et toutes autres personnes jugées compétentes, à suivre le processus de constitution des dossiers dans les écoles afin de mettre fin à toutes velléités contraires aux textes en vigueur. Il invite par la même occasion les parents d’élèves victimes de ces pratiques, à dénoncer les dérives enregistrées dans ce cadre, avec indication de l’identité complète des auteurs.

 

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite