Analogique au Numérique au Bénin: TNT: finalement, trop de discours !

476

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Les Béninois vivront la réalité quand?)

A quand l‘avènement de la Télévision numérique terrestre (Tnt) au Bénin ? 10 ans déjà que ça dure. Des échéances sans cesse reportées. Le Bénin est à la traine comparativement à d’autres pays de la sous-région. Même avec le gouvernement de la Rupture, la Tnt tarde à être effective dans les ménages, malgré les avancées considérables enregistrées.

 

Le 13 novembre 2021, les autorités ivoiriennes ont annoncé le lancement de la campagne d’extinction de la télévision analogique avec l’arrêt définitif de l’émission des signaux. C’est la dernière étape du processus de migration commencé depuis 2012. Dès lors, il convient de se demander où en est le Bénin ?

Devenu une exigence de l’Union internationale des télécommunications (Uit), c’est en 2006 que le processus de passage de la télévision analogique à la télévision numérique a été enclenché dans 119 pays d’Europe, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie centrale. Une première date buttoir avait été fixée au 17 juin 2015 par les Etats membres de l’Uit à la Conférence régionale des radiocommunications de 2006 pour la cessation des émissions de radiodiffusion télévisuelle analogique. Elle ne sera pas tenue. Le Bénin, comme plusieurs autres pays de la sous-région, n’a pu respecter l’échéance. Lors d’une conférence de presse, le Secrétaire permanent de la Commission nationale de migration de l’analogique au numérique d’alors, Christian de Souza, a justifié le fait par les difficultés rencontrées dans le processus de mise en œuvre. Retard accusé dans la mobilisation des fonds, retard dans la signature de l’accord de prêt avec la Boad, allongement du délai de soumission des offres, la tenue des élections législatives de 2015… sont, entre autres, les causes. Le rendez-vous a donc été pris pour le 17 juin 2016. Il ne sera pas respecté non plus.

En avril 2016, le gouvernement de la Rupture s’est installé. Il a fait de la télévision numérique terrestre (Tnt) le projet N° 21 des 45 projets phares du Pag (2016- 2021). Lors d’une visite à l’Ortb, la ministre de l’Economie numérique et de la Communication d’alors, Rafiatou Monrou, a annoncé pour juin 2017 le passage de l’analogie au numérique dans le secteur de l’audiovisuel.  « Le plus important est le chantier de la migration de l’analogie au numérique dans notre pays. Le Bénin a pris du retard et il est vraiment pertinent aujourd’hui qu’on aille rapidement sur ce chantier, qu’on essaye de voir s’il y a possibilité de prendre des raccourcis pour qu’en juin 2017, on soit au rendez-vous », a déclaré la ministre au terme de son entretien  avec les autorités de la Haac.

Le 19 octobre 2016, le gouvernement de la Rupture supprime la Cnman. Un nouveau décret crée le Comité de pilotage de la transition à la télévision numérique terrestre (Cp/Tnt), placé sous l’autorité de la Présidence de la République. Il a pour fonction de valider les choix techniques et stratégiques de la transition à la télévision numérique terrestre, suivre l’exécution des contrats signés dans le cadre du passage au numérique et mettre en place la nouvelle société de diffusion de droit privé. Le Comité devra également décider de l’utilisation des actifs et moyens de diffusion de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb) au mieux des intérêts de l’Etat béninois. Il s’agit donc concrètement d’organiser de façon pratique le processus qui devra permettre la mise en œuvre effective de cette migration. Ce qui devrait mettre fin à l’immobilisme noté jusque-là avec la Cnman, a-t-on dit. Effectivement, les choses ont commencé par évoluer. Une nouvelle échéance a été fixée pour juin 2020, ultime délai accordé à tous les pays membres de l’Uit pour le passage de l’’analogie au numérique. Dans la foulée, le Cp/Tnt s’est mis à l’œuvre afin de tenir dans le temps. Dans un entretien accordé à l’Ortb, Patricia Codjia, Ingénieure de radio et télévision, membre du Cp/Tnt, a annoncé la construction du réseau de diffusion de la Tnt. « Les premiers tests de diffusion ont été réalisés à partir d’Abomey-Calavi en janvier 2018. Depuis mars 2019, tous les 29 sites composant le réseau sont fonctionnels et assurent la couverture du territoire », a-t-elle laissé entendre. A ses dires, il reste la création de la société de diffusion, chargée d’assurer l’exploitation de l’infrastructure de la Tnt, la mise en place de Bénin diffusion et la mise à la disposition des ménages des décodeurs Tnt.

Mais contre toute attente, le rendez-vous de juin 2020 ne sera pas tenu non plus. Il va falloir attendre février 2021 pour que la ministre du numérique et de la digitalisation publie un communiqué invitant les opérateurs  économiques à consulter les textes réglementaires encadrant la commercialisation des décodeurs et kits d’antennes pour Tnt en République du Bénin. Dans un entretien accordé à Ciomag, Aurélie Adam Soulé Zoumarou rassure que 95% de la population béninoise est désormais couverte par la Tnt. Le gouvernement, selon ses dires, a choisi le mode et les standards de diffusion qui présentent les meilleurs avantages, consenti des exonérations pour faciliter le coût d’accès des décodeurs et enfin, fixé les prix plafonds pour éviter aux populations de subir la spéculation de la part des commerçants. Tout est donc fin prêt et il ne reste que le lancement. « Le troisième niveau de sensibilisation va être opérationnalisé dans quelques semaines parce que nous tendons vers l’étape de lancement. Nous irons au plus près des populations pour leur faire vivre la Tnt et leur permettre d’acquérir les décodeurs. Cette étape de communication de proximité va commencer après le lancement. Avec la Haac, nous avons finalisé l’arrêté sur les montants des frais et redevances pour les agréments des décodeurs. Toutes les pièces du puzzle sont donc désormais en place », a-t-elle laissé entendre. On était en février 2021. En juin 2021, le gouvernement a dissout le Comité de pilotage de la transition à la télévision numérique terrestre (Cp/Tnt) pour mission accomplie. Mais 9 mois après, le lancement n’a toujours pas eu lieu

La côte d’Ivoire l’a pourtant fait

En Côte d’Ivoire, la Tnt est devenue une réalité depuis le 13 novembre 2021. Les autorités ivoiriennes ont achevé la plateforme nationale de télévision numérique et s’occupent maintenant de la commercialisation. L’objectif ici est  de convaincre les Ivoiriens de s’équiper de décodeur pour la Tnt.

Au Bénin, visiblement, l’heure est encore au discours avec des annonces que les Béninois peinent à voir se concrétiser. N’est-il pas temps de briser le silence sur ce processus qui n’a fait que trop durer ? Les Béninois veulent maintenant voir du concret.

Ce qui change avec la Tnt

.

Pour les populations ou consommateurs, la Tnt offre l’opportunité d’avoir :

  • plus de chaînes avec une attention particulière pour les chaînes thématiques et pour les contenus locaux ;
  • une meilleure qualité d’image et de son avec accès à la Télévision en Haute Définition.

Par ailleurs étant donné que la Tnt fait partie intégrante de l’écosystème du numérique, elle contribue à faciliter le quotidien du consommateur en lui offrant l’accès aux services interactifs tels que la vidéo à la demande, la télévision éducative, le Guide Electronique des Programmes, les commandes et achats en ligne, les votes en lignes, etc.  En termes simples, pour le téléspectateur profane, il y a aura changement au niveau du mode de réception, du confort visuel et sonore.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite