Pour les bibliothèques et librairies nationales et internationales: Léonce Houngbadji dévoile chocs et sacrifices d’un exilé politique

510

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le jeune journaliste et acteur politique Léonce Houngbadji déchire à nouveau le voile du silence et se prononce à travers un bouquin de poche. L’œuvre publiée aux Fauves Editions Anne Leclercq est rendu disponible sur le marché mondial du livre dimanche 21 novembre 2021. Présenté en France, précisément à la salle du Foyer de Grenelle, l’ouvrage a drainé un beau monde venant de la Belgique, de la Suisse, de l’Espagne et de l’Allemagne et évidemment d’un peu partout de la France.

« C’est un rêve et un magnifique projet qui trouve aujourd’hui son aboutissement » s’en réjouit conjointement le responsable de la maison d’Editions Fauves et le jeune acteur politique béninois, Léonce Houngbadji, pour avoir pu enfin briser le calme longtemps entretenu pour des commodités inavouées.  Et la production livresque qui est à la base cette satisfaction morale est un ouvrage riche de 128 pages  Intitulé ‘’De Cotonou à Paris : Carnets d’un exilé politique en France’’.  C’est un témoignage vivant, édité par la Maison, Fauves Editions à Paris. Il  répond à plusieurs questions que bon nombre de personnes se posent au quotidien. Entre autres : Pourquoi Léonce Houngbadji a-t-il été contraint de fuir son pays d’origine ? Pour quelles raisons a-t-il dû demander l’asile politique à la France ? Pourquoi était-il persécuté au Bénin, au point de craindre des menaces pour sa vie ? Quelle est la situation des droits humains au Bénin, au regard des persécutions subies par ses proches ?  Dans quelles circonstances ces actes sont-ils commis, et quel est le sort réservé à ces personnes ? Quels événements ont provoqué son départ du Bénin ? Quel en a été l’élément déclencheur ? Dans quelles conditions et par quels moyens logistiques ou humains a-t-il pu quitter le Bénin pour arriver en France, via le Togo ? Quelles sont les personnalités avec lesquelles il a discuté avant son départ du pays ? Comment a-t-il passé sa première nuit en France en tant que réfugié ? Comment a-t-il démarré ses procédures administratives ? Quelles sont les difficultés rencontrées sur son parcours, long et complexe ? Comment a-t-il passé ses différents entretiens à la préfecture et à l’Ofpra ? Comment a-t-il obtenu la protection internationale en France ? Quel regard porte-t-il sur les organismes publics et les associations en charge de la gestion des réfugiés en France ? Quels conseils donne-t-il aux demandeurs d’asile à partir de son expérience personnelle? Quelles sont ses propositions concrètes pour mieux accueillir les réfugiés et leur assurer une meilleure protection ainsi qu’une meilleure intégration dans leur pays d’accueil ?  Comment vit-il en exil ? Quels sont ses projets pour l’avenir ? A toutes ces questions le jeune acteur politique  Léonce Houngbadji a apporté des réponses concrètes, précises et claires. Préfacé par le journaliste Francis Laloupo (essayiste, ancien directeur de rédactions et de publications et professeur de Géopolitique et Relations Internationales à Paris), ‘’De Cotonou à Paris Carnets d’un exilé politique en France’’ est un livre factuel rédigé dans le plus grand secret, comme l’auteur en a l’habitude. Confidences et anecdotes sont au cœur de cet ouvrage. Vous y découvrirez aussi les conditions de son arrestation au Gabon le 6 avril 2016, le jour de la prise de pouvoir du nouveau président béninois, son audition musclée au ministère de l’Intérieur de son pays, les redressements fiscaux fantaisistes subis par ses entreprises, les multiples tentatives d’assassinat dont il a fait l’objet et comment il a traversé le fleuve à 21h pour se rendre au Togo afin de prendre l’avion pour la France. Il saisit également cette occasion pour parler de son agression non loin du stade de France, le lundi 14 octobre 2019. Soulignons  que ce nouvel ouvrage de Léonce Houngbadji est son ton, sa voix et ses sacrifices. Comme ses 1er  et 2ème  livres, il s’est mis à écrire le troisième comme on enfile une tenue de combat, le combat pour la survie de ses rêves de démocratie et de mieux-être pour les citoyens. Vendu à 13 euros l’unité, ‘’De Cotonou à Paris’’ est disponible dans les librairies, grandes surfaces et sur les grands sites de vente en ligne, notamment à Fauves Editions, à la Fnac, chez Amazon, Harmattan, Leclerc et Mollat. Il fait suite à ses précédents ouvrages ‘’Bénin : Le Casse du siècle : Comment Patrice Talon fait main basse sur le Bénin, son élite, sa démocratie et son argent, publié en mars 2018 et ‘’Résistons : le Bénin à l’épreuve du dictateur Patrice Talon’’ sorti en 2019.

Qui est Léonce Houngbadji ?

Né le 28 juillet 1985 au Bénin, Léonce Houngbadji a, à son actif, une vingtaine d’années d’expérience professionnelle dans le journalisme, la communication et bien évidemment l’écriture de livres. Spécialiste attesté du journalisme de solutions et d’enquête, il est membre de l’organisation pionnière du journalisme de solutions en France, Reporters d’Espoirs, et de l’association Tout Va Bien (TVB), engagée dans le journalisme de solutions à Lyon. Sur le plan du journalisme, son parcours professionnel est impressionnant : Rédacteur, chef d’édition, rédacteur en chef et directeur de publication de plusieurs organes de presse au Bénin et en France, depuis 2000 : Année Francophone Internationale devenu Agora Francophone ; Tout Va Bien (TVB) ; Notre Voix dont il est le directeur de publication depuis 2002 ; Le Béninois ; L’Informateur ; L’Option Info ; Dignité Féminine ; Africa Market ; La Cible ; Royal Info ; Radio Lama, etc. Lauréat du concours des Meilleures productions de la presse béninoise, catégorie Presse Écrite, le 30 décembre 2010, Coordonnateur des départements de l’Atlantique et du Littoral de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB), en 2010 (3ème mandature), Membre fondateur du Conseil National du Patronat de la presse et de l’audiovisuel du Bénin (Cnpa-Bénin), en mai 2004, Prix des Élites Oscars en 2018 au Bénin Dans le domaine de la communication, il fut : Attaché de presse de la plus grande Préfecture du Bénin, la Préfecture de Cotonou, Chef de la Cellule de Communication du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et des Cultes du Bénin. Il a travaillé dans la communication de plusieurs personnalités au Bénin, en Afrique et en France, telles que : Lionel Zinsou (Ancien Premier ministre du Bénin, ancien associé-gérant de Rothschild amp; Cie, ancien patron du fonds d’investissement PAI Partners, président de la Banque d’affaires South Bridge et président de la Fondation Terra Nova et de la Fondation de l’Ecole Normale Supérieure de la Rue d’ULM) Thomas Boni Yayi (Ancien Président de la République du Bénin), Sékouba Konaté (Ancien Président de la Transition en Guinée Conakry), Écrivain, il est l’auteur des ouvrages Le Casse du Siècle Résistons, publiés respectivement en mars 2018 et novembre 2019. Léonce Houngbadji est aussi un militant infatigable des droits humains. Rêvant d’un monde paisible, juste, libre et solidaire, il milite en France dans plusieurs associations de défense et de protection des droits humains comme Volontaires pour la Démocratie et les Droits Humains (VDDH) et le Collectif pour la Sauvegarde de la Démocratie au Bénin (CSDB). L’histoire de ce jeune de 36 ans est édifiante et inspirante. Au Bénin, en avril 2016, dans un climat marqué par la peur, personne ne voulait prendre le risque de s’opposer à un président nouvellement élu, et dont tout le monde sait qu’il avait tenté de tuer et de renverser son prédécesseur en cours d’exercice. Il fallait alors très tôt oser combattre ses velléités autocratiques. Léonce Houngbadji a eu ce courage. Il a été le tout premier opposant au régime en place sur le sol national, organisant, contribuant et participant à tous les combats, à l’intérieur et à l’extérieur du Bénin, pour restaurer la démocratie et l’Etat de droit, aux côtés d’autres compatriotes épris de liberté et de justice. Et c’est justement ce combat pour défendre et protéger les droits humains, la démocratie et l’Etat droit qui lui a valu l’exil, le 20 octobre 2018.

 

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite