Couffo: Christophe Mègbédji invite la population de Toviklin à collaborer avec la police républicaine

311

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Toviklin, 16 Nov. 2021 (ABP)-Le préfet du Couffo Christophe Mègbédji a, au cours de ses échanges avec les élus communaux dans le cadre sa tournée statutaire, invité la population de Toviklin, à collaborer avec les forces de défense et de sécurité du département afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens.

 

« S’il n’y a pas la sécurité, nous ne pourrons rien faire », a laissé entendre l’autorité préfectorale. En effet, il a invité la population de Toviklin, à fournir aux forces de l’ordre les informations nécessaires pouvant leur permettre de démanteler tout réseau criminel.  » N’ayez pas peur, nos policiers sont des professionnels et savent quel usage faire des informations tout en protégeant l’anonymat », a-t-il rassuré.

Aussi, il a exhorté les uns et les autres à l’accompagner dans la mise en œuvre de certaines mesures de protection de la vie humaine. Il s’agit notamment de l’interdiction de la fréquentation des lieux de tolérance aux mineurs, de la consommation de la chicha aux lieux ouverts au public, l’exposition des cercueils aux abords des voies et l’interdiction de la fréquentation aux enfants des sites d’exploitation de carrières. Pour Christophe Mègbédji la lutte contre les grossesses en milieu scolaire et d’apprentissage, le mariage forcé et l’enlèvement des mineurs doivent être poursuivie pour l’épanouissement des filles, gage de développement.

En cette période de fin d’année, il a invité les conducteurs de motos à porter leurs casques pour se mettre à l’abri des traumatismes crâniens. « Si l’on casse les membres du corps, on peut être sauvé. Mais si vous avez des traumatismes crâniens, vous êtes foutus. Vous devez porter vos casques et rouler lentement sur les routes », a conseillé l’autorité.

 

abp.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite