Premier numéro du carrefour des arts par le Mtca: L’AAP-Bénin membre du comité de suivi

365

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 Tchink system: Stan Tohon, précurseur d’une musique d’identification pour le Bénin? C’est autour de ce thème que s’est tenu le premier numéro du Carrefour des arts. Une initiative du Ministère du tourisme, de la culture et des arts visant à rassembler périodiquement autour des questions de développement culturel, les acteurs du secteur.  Tenu sous la houlette de Éric Totah, Directeur de cabinet du ministère de la Culture et de Blaise Tchetchao, Directeur des arts et du livre, les acteurs culturels  composés de chanteurs, danseurs, musiciens, ingénieurs, arrangeurs, producteurs, journalistes culturels, animateurs radio et télé ont réfléchi à l’apport du Tchink System de Stan Tohon dans l’identification et l’explosion internationale de la musique béninoise.  L’Association des Animateurs et Présentateurs du Bénin (AAP-Bénin) fraîchement constituée, a eu l’honneur d’être associée à cette initiative. Outre le Secrétaire général, Patrick Aurel Koundé qui a assuré la maîtrise de cérémonie, plusieurs autres membres de l’association ont répondu présents à l’appel du ministère. Les travaux conduits par le conférencier Maître Simon Dedji et le modérateur Éric Thomson ont connu l’intervention  du conseiller technique  à la culture au Ministère du tourisme, de la culture et des arts Florent Couazoti et d’autres sommités de la culture béninoise telles que Pidi Simph, Gbessi Zolawadji, Koffi Aladé, Fortuné Sossa, Jah Baba, Fifi Finder, Soul Bass, Fidèle Anato le Baobab, Prospère Gogoyi (Guru Records), Méchac Adjaho, Collins Yan,… Témoignages, réflexions, recommandations ont meublé les échanges en vue d’œuvrer à une pérennisation du travail abattu, de son vivant, par Stan Tohon avec pour finalité, l’identification et le rayonnement de la musique béninoise au plan national et international. Au terme des échanges, un comité de suivi a été mis sur pied pour entre autres structurer les diverses recommandations et déposer un rapport à l’autorité de tutelle. Et là encore l’AAP- Bénin s’est illustrée avec le choix de son Secrétaire Général Adjoint à la revendication, Ahmed Arekpa comme membre dudit comité. Un comité censé s’élargir plus tard et muter en commission technique pour mener des travaux scientifiques en vue de révolutionner la musique made in Benin.

 

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite