Examen du budget général exercice 2022: Les ministres Mathys et Bio Tchané étaient face aux députés

474

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Ministre du travail et de la fonction publique Adidjatou Mathys et Abdoulaye Bio Tchané, Ministre du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale (MDC), ont planché devant la commission budgétaire parlementaire et ont  défendu le contenu de leur budget respectif. C’était hier, lundi 15 novembre 2021, au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo.

 

« Je viens de défendre le projet de budget 2022 du ministère du travail et de la fonction publique qui s’établit à 7 milliards 190 millions Fcfa environ contre 7 milliards 228 millions Fcfa environ en 2021 soit une légère baisse de 0,54%. Le projet comporte en grande partie les dépenses ordinaires et les dépenses en capital. Pour l’année 2022, nous allons poursuivre l’exécution de nos projets notamment le projet de renforcement des capacités du ministère et le projet d’appui à la réforme de l’administration publique et sa modernisation. Mais pour compter de 2022, nous allons ajouter un troisième projet, un vaste projet que nous proposons au Programme d’actions du gouvernement (PAG 2) qui, s’il était retenu, va rationnaliser la gestion des ressources humaines de l’Etat depuis le recrutement jusqu’à la paie. Ce sera un grand projet qui permettra de nous doter de grands outils de travail de dernière génération. Ce que nous faisons jusque-là, c’est avec le personnel du ministère et les informaticiens. Nous avons besoin de pérenniser cela dans ce nouveau grand projet qui sera partiellement financé par l’Union Européenne. Au titre de l’année 2022, nous allons donc poursuivre les réformes que nous avons engagées jusque-là à savoir : la dématérialisation des procédures notamment en ce qui concerne la gestion des actes de carrière des agents de l’Etat, la dématérialisation du processus de mise à la retraite pour permettre au retraité de bénéficier de sa pension, le premier mois qui suit celui de son admission à la retraite. Le Chef de l’Etat en fait vraiment un point d’honneur et nous travaillons nous-mêmes énormément là-dessus. Il est question de déconcentrer la plateforme de gestion des ressources humaines que nous avons au niveau du ministère. Nous avons déjà déconcentré cette plateforme au niveau de cinq ministères. En 2022, nous allons poursuivre l’installation de ces plateformes au niveau des autres ministères et au niveau des institutions de la République (…) » a déclaré Adidjatou Mathys.

 Quant au Ministre Abdoulaye Bio Tchané, on note que trois axes majeurs expliquent le budget du Ministère du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale (MDC)  Il s’agit  de : la consolidation et la pérennisation des acquis du PAG 2016-2021 ; de l’accélération du développement économique et social du Bénin et du renforcement des fonctions principales du Ministère notamment la prospective, l’évaluation des politiques publiques et la coordination de l’action gouvernementale.

                La mission du Ministère est d’impulser le développement économique et social, d’évaluer des politiques publiques et de coordonner l’action gouvernementale.

      Le Ministère comprend conformément à l’AOF, outre les structures de coordination, deux (2) directions centrales (DPAF et DSI), trois (03) directions générales (DGPD, DGEOCS et DGCS-ODD), huit (08) Directions Départementales du Développement (DDPD) et un (01) organisme sous-tutelle (CePED).

‘               Concernant le personnel du ministère, message : 50% d’hommes et  50% de femmes dans la coordination du ministère et 69% de cadres (A et B) confirmant le Ministère dans ses fonctions de conception et de suivi des politiques et programmes de développement.

Au titre de la gestion 2021, les crédits ouverts, pour l’exécution des trois (03) programmes du MDC s’élèvent, à 10.838.248.258 FCFA réparti comme suit : 5.025.378.000 FCFA de dépenses ordinaires et 5.812.870.258 FCFA de dépenses en capital dont 100 000 000 FCFA sur ressources intérieures et 5.712.870.000 FCFA sur ressources extérieures.

Rappel du budget 2021 par programme budgétaire, trois programmes au total : Pilotage et soutien aux services du MDC; Orientation du développement et ; Financement  Développement et suivi évaluation.

Au 30 septembre 2021, le Ministère a réalisé globalement un niveau d’exécution physique de 65,63% pour un taux d’exécution financière, base engagement de 85,61% et base ordonnancement est de 61,83%. Il se dégage par rapport à la même période en 2020, des améliorations de 12,63 et 35,86 points de pourcentage en termes d’exécution physique et financière (base engagement), Cette performance a été portée par d’importantes réalisations en cohérence avec les priorités du Ministère.

                Au titre de la gestion 2022,  les prévisions de dépenses du Ministère s’établissent à 5.954.438.000 FCFA, réparti comme suit :  4.292.438.000 FCFA de dépenses ordinaires et 1.662.000.000 FCFA de dépenses en capital soit 28% du budget total. Par rapport à 2021, le budget du Ministère a connu une baisse de 45 % en raison de la diminution des dépenses de fonctionnement de 15% et des dépenses en capital de 71 %. Ceci est lié à l’arrivée à échéance de la majorité des projets du portefeuille (PARASEP,PAGIPG,PCM-BONOU) et le transfèrement de certaines structures (INStaD, Ex INSAE, DGFD et SWEDD).

                La seule recommandation formulée par la Représentation Nationale lors de l’examen du budget 2021 est d’accélérer la mise en œuvre du projet SWEDD financé par la Banque Mondiale

Ce budget présenté à la Représentation Nationale reflète les ambitions affichées entrant dans le cadre de cette nouvelle mission » a expliqué le Ministre Abdoulaye Bio Tchané.

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite