Enseignement: Ça grogne chez les aspirants

488

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des mouvements d’humeur ont été observés ce lundi, 25 septembre 2021, dans le secteur éducatif. Dans plusieurs établissements scolaires, les enseignants aspirants se sont mobilisés pour exprimer leur mécontentement. En effet, ces derniers, à travers un mouvement de protestation sur toute l’étendue du territoire national, dénoncent le non-paiement de leurs salaires depuis le début de la rentrée scolaire. Les Aspirants au métier d’enseignant (Ame)  sont sans salaire depuis le début de la rentrée scolaire 2021-2022. En colère, ces aspirants déployés dans les collèges ont donc décidé de rompre avec le silence après près de deux mois de travail sans salaire. Pour manifester leur mécontentement, la plupart avait une banderole rouge au front. C’est assez difficile de rester sans salaire depuis la rentrée, alors même que les trois mois de vacances n’ont pas été rémunérés, selon ceux-ci. De même, les aspirants déplorent également la non disponibilité des contrats qui devraient être signés jusqu’à ce jour. “La plupart des enseignants écoutés disent n’avoir pas encore signé le contrat, mais ils ont été quand-même déployés et ont reçu des emplois du temps, qu’ils exécutent depuis septembre“, informe beninwebtv. Notons que plus de 12 000 aspirants au métier d’enseignant ont été déployés dans les établissements publics en réponse au déficit d’enseignants dans les établissements scolaires au Bénin.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite