Accès à l’eau et à la santé au Bénin: Une série d’enquêtes à paraître

418

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans le cadre d’un projet d’investigation ayant bénéficié de l’appui technique et financier de la fondation Friedrich Ebert (FES Bénin), une dizaine de journalistes venant de cinq organes de presse ont réalisé une série d’enquêtes et de reportages sur l’eau et la santé au Bénin. Les articles seront publiés entre octobre et décembre 2021, précisément à partir du mercredi, 27 octobre 2021.

 

Des journalistes de Banouto, Matin Libre, La Météo, Daabaaru et Odd Tv se penchent sur la problématique de la santé et l’eau au Bénin à travers une série d’articles d’investigation et de reportage à paraître dès cette semaine. C’est dans le cadre du projet ‘’Enquêtes sur l’état des droits sociaux au Benin en 2021 : cas de l’eau et la sante’’ piloté par Banouto, site d’information, d’investigation et de fact-checking que l’on ne présente plus, avec l’appui technique et financier de la fondation Friedrich Ebert (FES Bénin). « Ce projet de journalisme d’investigation collaboratif a été inspiré de certains constats faits par la Commission béninoise des droits de l’homme dans son rapport 2019. Le projet vise à contribuer à une meilleure gouvernance des secteurs eau et santé au Bénin », a indiqué Léonce Gamaï, coordonnateur du projet.

Dans son rapport 2019 sur l’état des droits de l’homme au Bénin, la CBDH révèle, au Bénin, plusieurs faits constitutifs des violations des droits économiques, sociaux et culturels, malgré les réformes entreprises par l’Etat afin de relever les défis liés à leur jouissance par les populations. Selon le rapport de la CBDH, les violations du droit à la santé se manifestent notamment par l’inaccessibilité géographique des formations sanitaires qui est plus accentuée dans les départements du centre et du nord, l’insuffisance en soins de qualité, l’insuffisance en plateaux techniques et en personnel de qualité, l’absence de prise en charge systématique des personnes accidentées transférées aux urgences de certains hôpitaux publics pour faute de paiement des frais d’admission et de soins des malades, etc. La violation du droit d’accès à l’eau potable, quant à elle, se manifeste par une insuffisance dans l’approvisionnement et la distribution en eau potable, des disparités dans ce service avec plus d’acuité dans certaines régions du pays.

« L’année 2021 est marquée au Bénin par le début d’un nouveau quinquennat présidentiel. Nous pensons que ce contexte politique de début de nouveau mandat présidentiel offre une occasion propice à l’injection dans le débat public des questions relatives à l’état des droits sociaux dont le droit à la santé et le droit à l’accès à l’eau. Nous espérons que les enquêtes provoqueront la prise en compte des problèmes et perspectives mis en exergue, dans les priorités du gouvernement qui s’installe », a ajouté Léonce Gamaï.

Après un atelier de formation de renforcement de leurs capacités en matière de couverture médiatique des questions relatives à l’eau et la santé, les journalistes membres du consortium ont sillonné plusieurs localités du Bénin pour recueillir des témoignages des populations, vivre et documenter leurs problèmes spécifiques en matière d’accès à l’eau et à la santé. Les enquêtes seront diffusées sous format article (en ligne et dans les journaux papier) et des capsules vidéo. Les productions seront publiées dès cette semaine jusqu’à mi-décembre.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite