Législation de l’avortement au Bénin: L’Eglise Catholique en appelle à la conscience des dirigeants

762

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Bientôt des initiatives pour une lutte sans merci…)

La première Session Plénière Ordinaire de la Conférence Episcopale du Bénin (CEB) au titre de l’année pastorale 2021-2022 s’est déroulée au Foyer des Marins Stella Maris sis au quartier JAK de Cotonou du 17 au 20 octobre 2021. Le point partiel de ces assises a été fait, lors d’une conférence de presse par son éminence Monseigneur Cyrille Houndékon, évêque d’Abomey. C’était mercredi 20 Octobre 2021 au quartier Jak à Cotonou.

 

 Plusieurs sujets étaient au cœur de la session plénière de la conférence tenue par les hauts responsables de l’église catholique. Parmi les préoccupations, les sujets d’ordre social et politique qui défraient la chronique, figure en bonne place l’avortement. A cet effet, la conférence Episcopale présidée par Monseigneur Victor Agbanou a statué sur les questions de la législation de l’avortement. « La Conférence Episcopale du Bénin est très préoccupée par le projet de légalisation de l’avortement résultant de la modification de la loi n°2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et à la reproduction. C’est pour cela qu’elle rappelle à tous le respect du caractère sacré de la vie, surtout de celle de l’innocent. L’avortement détruit la vie du fœtus mais aussi celle de la mère à plusieurs égards. Les Evêques du Bénin invitent les acteurs politiques, les hommes et femmes de bonne volonté à vivre la crainte de Dieu et à puiser dans les valeurs culturelles et spirituelles de notre peuple, les ressources nécessaires pour dire un « NON » catégorique à la culture de la mort que l’on voudrait voir se développer dans notre pays. Il y a des alternatives honnêtes et fiables pour remédier aux maux que l’on entend solutionner par la légalisation de l’avortement » rapporte son éminence Mgr Cyrille Houndékon pour exposer la position de l’église catholique sur la question et en appeler à la conscient collective, notamment celle des dirigeants politiques.  À en croire les propos du rapporteur de la conférence épiscopale, l’église est en train de s’activer pour lancer dans un meilleur délai des initiatives allant dans le sens de la lutte contre ce phénomène. Et ce ne sera pas sans le concours de la population.

Les Evêques du Bénin se sont également penchés sur la rencontre historique entre le Président de la république Patrice Talon et son prédécesseur Boni Yayi.  « Les évêques du Bénin ont suivi avec attention l’audience que le Président Patrice Talon a accordée le 22 septembre 2021 à son prédécesseur, le Président Thomas Boni Yayi. Ils souhaitent vivement que cette belle initiative soit le prélude à un dialogue vrai et sincère, ouvert aux autres acteurs politiques en vue des actes concrets pour la décrispation de la vie socio-politique de notre pays et à la   réconciliation » opine le collège des sages de l’église catholique universelle afin de convier les acteurs politiques à poursuivre leurs actions dans le sens de l’instauration d’une concorde et une paix sereine et durable.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite