Lutte contre le cancer du sein à Adjarra Adovié: Rotary Club de Cotonou le Nautile sensibilise et dépiste jeunes filles et femmes

332

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Les bénéficiaires outillées sur l’auto palpation des seins)

Bon nombre de jeunes filles et de femmes ont été sensibilisées sur les causes, les manifestations, les conséquences ainsi que les comportements à adopter, pour prévenir le cancer du sein. Suivie d’une séance d’auto palpation et de dépistage gratuit, cette action organisée, samedi 16 octobre 2021 au Collège d’enseignement général (Ceg) d’Adjarra Adovié dans l’arrondissement de Pahou, à l’intention de la gent féminine de cette localité, est l’œuvre du Rotary Club de Cotonou le Nautile, qui n’est pas à sa première édition.

 

Sensibilisation, auto palpation mammaire et dépistage du cancer du sein. C’est le résumé de l’initiative du Rotary Club de Cotonou le Nautile, en faveur des filles et femmes d’Adjarra Adovié dans la commune de Pahou, pour marquer l’initiative mondiale Octobre Rose, dédiée à la lutte contre ce fléau. C’est  dans ce cadre que s’est inscrite l’action de ce Club, qui a jeté son dévolu sur la commune de Pahou dans  l’Atlantique. À cet appel des Nautiliens, elles sont plus d’une centaine de jeunes filles et femmes, à répondre présentes. Face à un médecin en oncologie, elles ont eu droit à une présentation détaillée des causes, manifestations et moyens de prévention sur le cancer du sein. En s’adressant à l’assistance, Docteur Yannick Kiki-Migan a  expliqué qu’il s’agit d’une initiative  organisée par la Présidente Michaëla Medenou Yékpè et son équipe, pour les aider à contrer toute velléité relative à cette maladie. Après cette assurance, le médecin va évoquer que le cancer du sein est une maladie à prendre très au sérieux, puisqu’elle touche une femme sur deux. Mieux, il va estimer que ce type de cancer qui sévit essentiellement chez les femmes, même si moins de 1% des hommes en sont touchés,  est la première cause de décès chez elles. Après avoir exposé les symptômes, les facteurs de risque, Docteur Yannick Kiki-Migan va, par la suite, insister sur les moyens de prévention. De son exposé, il ressort donc que l’auto examen à travers la palpitation mammaire chaque mois et ce, une semaine après les règles, doit rentrer dans l’habitude de ces femmes. « Nous avons voulu faire ces deux séances parce que le cancer du sein est un problème de santé publique et c’est le cancer le plus fréquent chez la femme. Mais en Afrique, il est assez ignoré. Nous avons voulu en parler à la population pour qu’elle puisse prendre conscience. Ceci, parce que c’est une maladie qui tue beaucoup de femmes. Le fait d’être dépistée tôt permet d’en guérrir, d’avoir des chances de survie élevées », a-t-il réitéré, tout en faisant montre de sa satisfaction, à l’issue des nombreuses questions et de l’intérêt des participantes à cette session. À sa suite, la Présidente du Club a évoqué que la journée du 19 octobre de  chaque année est dédiée à la lutte contre le cancer du sein. C’est pour rester en phase avec celle-ci et les objectifs du Rotary International que les Nautiliens ont voulu sensibiliser ces femmes et hommes, sur les moyens de prévention de ce mal. « C’est notre manière d’apporter notre pierre à l’édifice pour lutter contre cette maladie qui est très ravageuse. Nous avions l’habitude de le faire tout le temps à Cotonou, et le Bénin ne se limite pas qu’à Cotonou. Nous avons décidé d’apporter l’information dans d’autres contrées du pays pour que nos sœurs et nos filles, nos mamans sachent que le cancer du sein existe, fait des ravages et qu’on peut l’éviter en adoptant un certain nombre d’attitudes,  en s’auto palpant chaque mois et une semaine après les règles. Ça a été une séance assez interactive où l’information que nous voudrions passer a touché la cible. La séance de palpation mammaire va aider les femmes et filles à maîtriser comment s’auto palper, pour déceler les éventuels nodules dans le sein. C’est très intéressant de voir une participation aussi  impressionnante », a-t-elle fait noter. Satisfait de cette initiative, le Conseilller Communal Chancerien Houngbédji, élu de la localité, a remercié au nom de sa population, le Rotary Club de Cotonou le Nautile. En reconnaissant l’importance de ces deux séances, l’élu Communal a invité les filles et femmes présentes à rigoureusement mettre en pratique pour leur bonheur, les conseils du médecin. Au terme de la séance de dépistage, sur près de 80 personnes dépistées, 5 cas de nodules ont été détectés. Les concernées ont été orientées vers des centres hospitaliers de référence.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite