Crue du Fleuve Mono: Près de 70 000 personnes touchées par l’inondation

607

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le débordement du fleuve Mono fait des milliers de victimes dans les communes de Grand-Popo, Athiémé, Lokossa et Houéyogbé. La commune la plus touchée est la commune d’Athiémé où la population affectée est estimée à 49 003 avec 20 326 sous l’eau pour les 54 villages touchés sur les 61 que compte la commune, selon les informations rapportées par l’Abp. Selon les détails donnés par Arnaud S. Agon, point focal de la plateforme départementale de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation aux changements climatiques, les communes d’Athiémé et de Grand-Popo, les cinq (05) arrondissements de la commune d’Athiémé, sont touchés avec 54 villages sur les 61 que compte la commune et 22 localités qui sont entièrement sous l’eau. “La population affectée est estimé à 49 003 dont 20 326 sous l’eau, 5 236 femmes enceintes, 15 478 enfants de moins de 05 ans, 741 personnes handicapées, 11 970 personnes de troisième âge et malheureusement 01 décès d’élève âgé de 13 ans dans l’arrondissement de Dédékpoè. Le total des producteurs sinistrés a souligné le point focal de la PDRRC-ACC du Mono est de 25 358 dont 10 236 femmes pour 608,84 hectares de cultures détruites“, informe le média en ligne. «Les infrastructures sociocommunautaires inondées et inaccessibles dans la commune, a précisé Arnaud Agon, concernent les centres de santé d’arrondissement d’Adohoun, d’Aguidahoué, de Dédékpoè, de Konouhoué, d’Atchannou, d’Awamè et d’Akonana. Toujours dans ce registre à la date du 13 septembre, 122 points d’eau, 04 écoles maternelles, 12 écoles primaires publiques, 03 collèges d’enseignement général, 14 pistes d’accès et le Centre de Promotion Social sont inondées et accessibles ; 31 habitats écroulés et 289 partiellement endommagés. Par contre, dans la commune de Grand-Popo à la même date, quatre arrondissements sont touchés avec 23 localités sur les 60 que compte la commune. La population affectée dans la cité balnéaire, a fait savoir le point focal de PDRRC-ACC, est de 19 595. Quatre centres de santé d’arrondissement, sept (07) points d’eau, 09 écoles primaires publiques, deux collèges d’enseignement général, 28,35 kilomètres d’infrastructures de transport et 196 hectares de cultures détruites sont logés dans le registre des infrastructures sociocommunautaires inondées et inaccessibles » renseigne l’Abp. Toutefois, des mesures subséquentes ont été prises pour soulager les peines des populations. Il s’agit entre autres de l’activation des plateformes communales au niveau des communes en situation d’inondation, la mise à contribution des relations pour la sortie de trois ambulances au profit du groupement des sapeurs-pompiers du Mono. La plateforme a “plaidé pour que le Fonds destiné à l’assistance des personnes sinistrées soit logé au niveau de la préfecture, échanger avec les maires sur l’importance de prévoir des ressources pour la protection civile  et plaider également pour qu’un calendrier spécial d’activités pédagogiques soit élaboré pour les écoles inondées“, lit-on également. Notons que la limnimétrie du fleuve Mono au niveau de la berge d’Athiémé relevée par la DDCVDD, dans la matinée du 14 septembre est de 6,7 mètres. Ce mercredi matin ce niveau est descendu à 5,7 mètres.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite