Commercialisation des amandes de karité: Alimatou Shadiya Assouman lance la campagne 2021-2022

451

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La cérémonie de lancement officiel de la campagne 2021-2022 de la commercialisation des amandes de karité a eu lieu, jeudi 16 septembre 2021 dans la commune de Nikki. C’était en présence des Ministres de tutelle, de la présidente de l’Association nationale des femmes productrices d’amandes de karité Djaffo Mamatou, des têtes couronnées et de la population.

 

Produit depuis la latitude de Sèto jusqu’au-delà de Kandi, la filière karité est érigée au rang des filières d’exportation à fort potentiel et représente de ce fait, une source non négligeable de devises pour le Bénin. D’après les propos du Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, le karité joue un rôle capital dans l’économie béninoise. «Premièrement, vous ne pouvez pas manger du chocolat sans karité. Il y a beaucoup de produits faits à base du karité (…) Le karité lutte contre l’érosion, apporte à la femme assez de richesses, assez de revenues que nous les hommes n’arrivons pas à couvrir spontanément», a laissé entendre Gaston Dossouhoui. Il a mis chaque acteur devant ses responsabilités et a mis le doigt sur les difficultés liées à l’organisation des acteurs, notamment la déforestation sauvage. Il a chargé les têtes couronnées d’aider aussi à la sensibilisation.

Cette cérémonie lancée par la Ministre de l’industrie et du commerce Alimatou Shadiya Assouman a permis de dévoiler les conditions de déroulement de la campagne de commercialisation 2021-2022 des amandes de karité. Pour le compte de l’année 2021, le Bénin a exporté environ 40.654,735 tonnes d’amande de karité contre 66.229,386 tonnes en 2020.  Cette contre-performance est justifiée par l’impact du Covid mais le Bénin entend passer en 2023 à 221.000 tonnes. Par ailleurs, les conditions de déroulement de la campagne de commercialisation 2021-2022 des amandes de karité se présentent ainsi qu’il suit : le prix planché d’achat aux producteurs est de 100FCFA/kg. A en croire la  Ministre Alimatou Shadiya Assouman, les dispositions nécessaires sont prises par le gouvernement pour une parfaite réussite de la saison. Il s’agit, selon ses dires, des mesures pour suivre et réguler les flux transfrontaliers afin d’éviter la concurrence déloyale, de faire respecter les textes en vigueur en République du Bénin et  d’appliquer les sanctions aux acteurs indélicats. Notons que la campagne va connaître sa fermeture le 31 mai 2022.

 

Rémalia YAMADJAKO (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite