Covid-19: Les femmes enceintes, allaitantes ou en menstrues doivent-elles se faire vacciner ?

289

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les femmes qui allaitent des nourrissons doivent-elles se faire vacciner ? Qu’en est-il des femmes enceintes ou envisageant de le devenir ? Ou les femmes qui ont leurs règles ?  Les réponses pour vous du scientifique en chef de l’OMS, le Dr Soumya Swaminathan, dans Science in 5, la conversation de l’OMS sur la science. Lire l’interview

 

-Dr Soumya Swaminathan, les femmes qui allaitent des nourrissons, quel conseil leur donner ? Devraient-ils se faire vacciner ?

-Oui, la réponse est oui. Ainsi, les femmes qui ont accouché et qui allaitent leur bébé peuvent se faire vacciner, devraient se faire vacciner dès qu’il sera disponible. Il n’y a aucun risque parce que tous les vaccins qui sont utilisés actuellement, aucun d’entre eux ne contient le virus vivant. Il n’y a donc aucun risque de transmission par le lait maternel. En fait, les anticorps de la mère peuvent passer par le lait maternel jusqu’au bébé et ne serviront peut-être qu’à protéger un peu le bébé. Mais il n’y a absolument aucun mal. C’est très sûr. Ainsi, les femmes qui allaitent peuvent certainement prendre les vaccins actuellement disponibles.

 

-Qu’en est-il des femmes enceintes ou envisageant de le devenir ?

-Oui, c’est vraiment important parce que la grossesse, bien sûr, est une situation très particulière parce que nous nous préoccupons de la santé de la mère, mais aussi de la santé du fœtus, de l’enfant à naître. Ainsi, pour tout médicament ou vaccin administré pendant la grossesse, nous prenons toujours un soin particulier pour nous assurer, vous le savez, qu’il n’y a pas de problème de sécurité potentiel ou d’événement indésirable. Dans le cas du Covid, nous savons que les femmes enceintes courent un risque plus élevé de contracter un Covid sévère et également un risque plus élevé d’accoucher prématurément. Ainsi, dans les situations où il y a beaucoup de transmission de Covid dans le pays et qu’une femme y est exposée, ou si elle exerce une profession comme un travailleur de la santé ou un travailleur de première ligne où elle court un risque particulièrement élevé de contracter l’infection, les avantages de l’obtention du vaccin l’emportent certainement sur les risques, d’autant plus que les plates-formes que nous utilisons actuellement pour les vaccins sont la plate-forme ARNm, les virus inactivés ou les plates-formes virales vectorielles ou les protéines sous-unitaires. Aucun d’entre eux n’a de virus vivant qui peut se multiplier dans le corps et qui pourrait potentiellement créer un problème. Donc, je pense qu’il est important que les femmes enceintes dans chaque pays soient informées des avantages par rapport aux risques et se voient proposer le vaccin si elles souhaitent le prendre. Et c’est probablement la bonne chose à faire dans de nombreuses situations, comme je l’ai dit, où la femme enceinte est plus à risque de contracter l’infection et où les vaccins apporteraient plus d’avantages.

– Les femmes doivent-elles se faire vacciner lorsqu’elles ont leurs règles ?

-Scientifiquement, il n’y a rien qui empêche vraiment une femme menstruée de se faire vacciner, à part le fait que, vous savez, elle peut se sentir un peu fatiguée, mais si c’est la date à laquelle vous avez un rendez-vous vaccin et vous si vous avez vos règles, il n’y a absolument aucun problème à aller de l’avant et à vous faire vacciner.

-Nous entendons beaucoup de désinformation sur les vaccins et la fertilité et l’infertilité. Pourriez-vous s’il vous plaît, expliquer la science derrière cela?

-Oui, c’est un mythe courant. Et je devrais commencer par dire qu’il n’y a absolument aucune preuve scientifique ou vérité derrière cette inquiétude selon laquelle les vaccins interfèrent d’une manière ou d’une autre avec la fertilité, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, car les vaccins stimulent une réponse immunitaire contre cette protéine ou cet antigène particulier, virus ou bactéries. Ainsi, dans ce cas, le vaccin Covid stimule à la fois la réponse anticorps et une réponse immunitaire à médiation cellulaire contre la protéine de pointe du virus SARS-CoV-2. Ainsi, ils ne peuvent en aucun cas interférer avec le fonctionnement des organes reproducteurs chez les hommes ou les femmes. Donc, je pense que les gens peuvent être assurés que ces vaccins n’interfèrent en aucun cas avec la fertilité.

Sélection, Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite